Revue et interview Clémence et Vivien

Aujourd’hui on parle savons saponifier à froid et déodorant en baume, alors forcement on parle de la jolie marque Clémence et Vivien, en plus de mes tests produits je vous propose aussi une petite interview qui vaut le détour !

WP_20160509_13_00_12_Pro (2)

Après une commande de deux petits savons le Gecko et le Gandhi, j’ai eu la chance de pouvoir tester le Vahiné ainsi que le produit que j’attendais le plus le baume déodorant l’Herbacé. ( Merci encore Clémence et Vivien pour cette chance ).

J’ai décidé de diviser cet article en trois parties, les bienfaits ou méfaits de ces produits de la vie de tous les jours savons et déodorants, mon test produits ainsi que la funcky interview de Clémence et Vivien.

 

La saponification à froid qu’est ce que c’est ?  Il s’agit d’une méthode artisanale très ancienne, qui a été abandonnée dans l’industrie cosmétique au profit de la méthode « à chaud », plus rapide et plus rentable. Dans la méthode « à froid », le savonnier travaille de petits volumes aux températures les plus basses possibles et chauffe les seuls ingrédients qui le nécessitent.  La réaction de saponification se produit. Lorsque la pâte commence à s’épaissir (on appelle cela la trace), on ajoute tous les ingrédients les plus fragiles : huiles précieuses , huiles essentielles, argiles colorantes, extraits de plantes…La pâte à savon est alors coulée dans un moule où on laisse la réaction de saponification s’achever. Enfin vient le temps de la « cure », c’est-à-dire la période de séchage à l’air libre, qui dure de quatre à six semaines et s’achève par des tests de libération avant que les savons soient emballés.

Pourquoi adopter un déodorant naturel ?  Les danger de l’aluminium : Il faut savoir que certains classent l’aluminium depuis de très nombreuses années comme un composant neurotoxique qui est lié à plusieurs maladies osseuses, hématologiques, cardiaques, etc.L’aluminium et le sel d’aluminium sont également soupçonnés d’être des causes du déclenchement de la maladie d’Alzheimer.Les conséquences des déodorants avec de l’aluminium sur la santé à travers leur utilisation, sur l’apparition de certaines maladies sont difficiles à prouver.Certaines personnes affirment que les doses journalières recommandées fixées par l’Europe sont 100 fois trop élevées.Une chose à retenir, c’est que l’aluminium est toxique, il est d’ailleurs interdit dans notre alimentation.Il y a un risque de réaction inflammatoires des glandes sudoripares, celles-ci pouvant finir par être endommagées si l’utilisation du déodorant est trop fréquente. Des études recommandent de ne pas mettre de déodorant contenant ces sels plus d’une fois dans la journée afin d’éviter toutes allergies.

f2a020c105e28edc4ed1090c3605fffebf4197b9_pano savon 20 12

Test produits : 

Tous les produits de la marque sont disponible sur leur eshop !

Les savons : Depuis plus d’un an je n’avais pas acheté de savons, je n’utilisais plus que du savon d’Alep liquide ( irritations, mycoses, ingrédients cracra je ne m’y retrouvais plus ). en plus de ça j’ai souvent du mal avec les savons à cause de leurs odeurs plutôt fifille ( genre noix de coco et compagnie).  J’ai testé pour l’instant le Gecko ( mon chouchou avec ces grains exfoliants ) et le Vahiné. Ces savons sont à 3 €90, sans composants cracra, sans pierre d’alun, sans sels d’aluminium et désormais sans huile de palme.

  • «  Le GECKO  »  Savon à froid surgras mon chouchou du moment je l’utilise pour le corps seulement ( mais pas sur les parties intimes j’utilise un gel homemade ) il est  équilibrant, purifiant et exfoliant et gomme légèrement la peau grâce aux graines de pavot, l’argile verte nettoie et purifie la peau. L’huile de chanvre en surgras, très pénétrante, équilibre l’épiderme et apaise les rougeurs. Il a un super parfum de romarin et de citron c’est mon ultra chouchou du moment pour la douche.

 

  • «  LE VAHINE  » :La peau est  nettoyée et illuminée par l’argile rose, bien nourri grâce au beurre de Karité , mélange subtil d’huile essentielle de Ylang-Ylang, d’Orange douce et de Cèdre de l’Atlas. J’avais un peu peur qu’il soit trop fleuri justement et pas du tout.

Mes premières peurs concernant ces savons ont vite été balayé , ils laissent la peau propre et nette. L’odeur n’est pas trop présente et aucunes démangeaisons à l’horizon.

WP_20160509_13_01_15_Pro (2)

Le déodorant : Pour tout vous avouer j’étais très très septique à la base sur les déodorants en baume ( plonger les doigts dedans , l’efficacité etc) et la RÉVÉLATION ! j’ai souvent beaucoup de mal avec les produits qu’on voit partout et dont on entend que du bien, et bien justement c’est complètement mérité.

  • « L’HERBACE  » Toujours pour les mêmes raisons j’ai choisi celui à la Sauge + Menthe + Romarin pour ma première fois , il sent juste super bon ! Première bonne impression le flacon, il est en verre ( donc recyclable pour mes tambouilles ) il est assez gros pour le prix 7€90. On en vient à la phase applications et la une autre super bonne surprise la texture est très douce ( beaucoup plus douce que mes déodorant homemade au bicarbonate ) et elle s’applique facilement. Je résume donc mon énorme coup de cœur ( le plus gros de cette année je pense ). ❤

 

  • Pot recyclable dans une démarche zéro déchet.
  • Une odeur à tomber par terre pour les filles qui aiment la menthe.
  • Une application super facile, on prend juste ce qu’il faut.
  • Une efficacité redoutable, journée basique, sport et même sur le chéri qui me le pique tous les matins et qui transpire beaucoup plus que moi ( Halala nos hommes )

 

images

L’interview Clémence et Vivien : 

  • Clémence sans Vivien et Vivien sans Clémence c’est possible ?

 Non absolument pas, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous avons choisi de donner nos prénoms à la marque. Il s’agit d’un projet de vie, qui ne pouvait qu’être partagé.

  • Pour Clémence : la meilleure idée que Vivien ait eue pour la marque ?

Le jeu de bandes sur les packagings que nous aimons tous les 2 beaucoup. Au quotidien, Vivien est quelqu’un de très patient et méticuleux, c’est grâce à lui que nous avons réussi à mettre au point des méthodes de fabrication qui nous donnent des produits avec une certaine constance. Il a également pensé et réalisé notre appareil de découpe du savon, de A à Z, c’est une vrai Rolls : moi qui trouvais l’idée trop ambitieuse !

  • Pour Vivien la même question.

L’idée de proposer des déodorants solides nouvelle génération !

images (7).jpg

  • Le zéro déchet fait aussi parti de votre engagement, et à la maison quel est votre geste zéro déchet ou écolo du quotidien ?

Nous achetons au maximum en vrac (céréales, levure de bière, pâtes…) et je récupère chaque bocal en verre pour ranger les petites choses (tisane, argiles…). J’aime beaucoup chiner chez Emmaüs ou dans les brocantes la saison venue : petite vaisselle, j’achète des draps plats blancs de grand-mère qui font toujours leur petit effet lors des pic-nics estivaux !

  • Les savons saponifiés à froid c’est dans l’esprit collectif plutôt du temps de nos grands-mères, comment avez vous réussi à inverser ce cliché à les rendre plus désirable ( noms, parfums, prix ? )

En fait, notre objectif était surtout un produit comme celui que nous aurions souhaité trouver en magasin. Si on se dit : « je l’aurais acheté moi-même » c’est que c’est bon ! On voulait quelque chose de fun, de frais et d’accessible pour répondre à cette définition, on espère que c’est chose faite !

  • Vous êtes jeunes, votre marque aussi pas trop dur d’enteprendre dans notre pays  à cet âge ?
Disons que rétrospectivement, quand on regarde un peu notre petit parcours et les « galères » qui l’ont jalonné, surtout la première année, nous nous disons que si nous en avions été conscients, nous aurions peut-être reculé (ça aurait été dommage!). Il faut être à la fois très optimistes et persévérants. Le fait d’entreprendre à deux rend à la fois le pari plus risqué, mais donne énormément de ressource en plus : il y en a toujours un des deux qui remonte l’autre et ça repart, sur le long terme c’est un véritable atout
 
  • Vous vous êtes focalisé sur les savons saponifier à froid et les baumes déodorants, pourquoi ces deux produits?
Nous avons en réalité commencé à commercialiser les savons à froid, puis notre baume déodorant aux huiles essentielles. Nous avons l’intention d’élargir la gamme de produits que nous proposons, toujours avec l’idée d’un hygiène/soin transparente et 100% végétale !
  •  Une question miss France, un rêve pour notre jolie planète ?
 
Et ses habitants : une consommation plus raisonnable, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif, des humains qui ont conscience que c’est à chacun d’entre eux, chaque jour de faire en sorte que ses choix de consommation soient bon pour la planète et éthiques.
Publicités

Un commentaire sur “Revue et interview Clémence et Vivien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s