Comme des sœurs

On se retrouve pour le deuxième article de la catégorie Made in France avec une deuxième jeune marque de bijoux «  Comme des sœurs « qui est plus précisément made in Perpignan, de jolis bijoux un peu bohème avec toujours un rapport à la nature ou à la vie ( animal, pierre, coquillage ) bref un coup de cœur énorme a des prix abordables.

img_20161216_142301

 

Pour retrouver les bijoux  Comme des Soeurs sur internet :

L’eshop

La page facebook

Le compte Instagram

 

J’ai eu la chance de recevoir la jolie bague scarabée de la marque, le bijou est d’une finesse incroyable, j’aime beaucoup les bijoux simples et fins qui restent discrets mais sont quand même originaux et qu’on ne voit pas sur tout le monde, cette bague comble toutes mes attentes. Je vous ai pris quelques photos de cette jolie surprise.

 

img_20161216_142456

La bague est très légère, elle ne sent absolument pas sur la main, on arrive à l’oublier et c’est ça que j’adore ! Cette bague scarabée est disponible en plusieurs couleur, la mienne, doré, noir et en blanc.  Pour compléter la collection la même petite bête existe aussi en collier.

Isabelle est une vraie passionnée, une personne adorable, pleine de créativité qui met du sens dans ses créations. J »admire avec une pointe de jalousie les personnes étant capable de créer des objets qui aident à embellir une femme. Vous pouvez découvrir son interview ci dessous, j’espère qu’elle pourra vous aider à mieux la découvrir. 

img_20161216_142541

L’interview d’Isabelle,a la créatrice de Comme des Soeurs :

Peux tu te présenter et présenter Comme des Sœurs à mes abonnées ? Comment t’est venue cette envie de créer des bijoux ? 
Je m’appelle Isabelle, j’ai 30 ans, et j’adore l’art sous toutes ses formes. Petite j’adorais dessiner, jouer dans des pièces de théâtre, lire et écrire de la poésie. Je touchais un peu à tout sans vraiment exceller nulle part. Tout ce que je sais, c’est que tous ces passe-temps  opéraient une réelle catharsis en moi et me nourrissaient en même temps.  C’est ainsi qu’après le collège, et épaulée de mes parents, je me suis naturellement orientée vers un bac littéraire option arts plastiques. Même si j’ai adoré cette option pour le bagage culturel que m’apportait la partie théorique, la partie pratique s’est avérée être une torture ! Le professeur qui officiait a réussi à me dégouter du dessin.
Du coup, une fois le bac en poche, et malgré de très bonnes notes en arts plastiques, j’ai préféré m’orienter vers un cursus universitaire en histoire de l’art et archéologie, au lieu d’une école des beaux-arts, ou j’ai fini avec une licence et un double master en poche.
Autant vous dire que je n’ai plus touché à un crayon à dessin pendant 10 ans !
 
 
Puis j’ai trouvé un travail dans ma branche, dans laquelle je me suis épanouie les premiers temps. Mais j’ai vite senti qu’il fallait que je change de métier, je ressentais un manque mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus. Du coup en quittant mon emploi, je me suis retrouvée avec du temps libre, j’ai donc découvert Instagram haha ! Toutes ces créatrices de bijoux me faisaient rêver et je me suis vite retrouvée à me réveiller la nuit pour croquer une idée de bijou qui m’était venue en flash. Une vraie révélation qui s’est révélée être une réelle addiction qui m’a réconcilié avec l’enfant rêveuse et créative que j’étais.
Mes amies m’ont beaucoup encouragé à persévérer et ouvrir ma propre boutique. J’ai donc décidé de leurs rendre hommage à travers le nom de la marque, car mes amies sont Comme des Sœurs pour moi, je peux compter sur elle comme si on était du même sang.
sans-titre
Quels sont tes inspirations pour tes différentes collections ? 
J’avoue que beaucoup de choses m’inspirent, mais je dirais que la nature et le savoir-faire de l’Homme m’attirent avant tout.
La nature, à travers les coquillages que l’on trouve sur les rivages, les os et fossiles de certaines espèces qui possèdent leurs propres beautés. L’Homme, capable de réaliser de si belles pièces d’orfèvrerie et de joaillerie, surtout durant l’antiquité. Sans compter mes cours d’histoire de l’art qui m’offrent beaucoup de possibilités de créations. Une année, j’ai suivi à la fac un cours sur l’art antique de la Bactriane, j’étais fascinée ! J’aimerai y apporter cette touche dans les prochaines collections, mais je sais qu’il me faudra acquérir de la technicité avant d’en arriver là.
Je garde aussi un œil vers l’art africain pour mes futures collections. Comme vous pouvez le voir je suis une vraie girouette, je pars dans tous les sens !
sans-titre-1
Si tu ne devais choisir qu’un seul bijou de ta marque ? et pourquoi ?
 
Le choker Phénix sans hésiter !
Il opère un vrai changement dans mon identité artistique, plus orientée vers l’antique, les fossiles, les pierres semi-précieuses.
Je sens que je me tourne vers la création de pièces de caractères, faites pour des femmes au tempérament affirmé.
L’image d’un cabinet de curiosité me vient tout de suite à l’esprit quand je pense à mes futures collections. Je souhaite créer un réel bric-à-brac de jolies pièces un peu cabossées par la vie mais si précieuses en même temps.En résumé, je veux que mes bijoux aient une âme, que l’on ressente l’ancienneté au regard et au toucher.
 
 
Que peux t’on te souhaiter pour la suite ?
Acquérir de l’expérience et de la maturité dans le processus créatif. Je suis une vraie perfectionniste et pour le moment il m’est difficile de matérialiser ce que j’ai en tête.
J’espère aussi que mon activité grandira et s’installera de façon pérenne. Et soyons fou, en vivre ! Vivre de son art n’est-elle pas une fabuleuse madeleine de Proust 😉
J’espère que cet article et cette petite interview, vous aura permis de découvrir une jeune créatrice et que cette nouvelle catégorie Made in France vous aidera à trouver de nouvelles alternatives plus responsable à nos petites envies du quotidien.
Publicités

3 commentaires sur “Comme des sœurs

  1. Je suis une grande fan d’Isabelle et j’ai le privilège d’avoir observé une grande partie de ses créations… !
    Les bijoux « comme des soeurs » sont pour moi des oeuvres à part entière. Ils associent élégance, finesse et originalité.
    A chaque fois que je les porte, on ne cesse de me demander où j’ai trouvé ces petites merveilleuses !
    Je suis aussi fière de porter des bijoux fait main et donc rares.
    Très loin des grandes chaînes de bijouterie où tout se ressemble et où l’âme du bijoux a disparu.
    Continuez de nous éblouir Isabelle ! Votre talent ne fera que grandir !

    J'aime

  2. Hellow !
    Décidément j’adore tes articles Made in France. Et je comprends pourquoi tu apprécies tant cette bague scarabée : elle est à couper le souffle. Je dis chapeau devant un tel travail, qui se sent et se voit. Merci pour la petite interview ça donne ce petit plus qui donne envie de craquer (vile tentatrice va :p) mais aussi de connaître un peu plus l’éthique des boutiques. Merci pour la découverte. je garde Comme des soeurs dans un coin bien au chaud ;).
    Hugs sur toi et merci pour le partage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s