Traiter le mal des transports au naturel

On se retrouve aujourd’hui avec un article santé pour un trouble assez commun ( dont je souffre également depuis petite ) j’ai nommé, le mal des transports . Enfants ou adultes il n’y a pas d’âge pour souffrir pendant les trajets en voiture, en train, en avion ou en bateau ( on peut avoir le mal des transports mais pas le mal de mer et vice versa ) et c’est pour la plupart d’entre nous arrivé au moins une fois au cours de notre vie de souffrir de nausées ou de vomissements pendant un trajet ou pendant les vacances.

 

images.jpg

 

Le mal des transports se caractérise par une série de troubles ( nausées, vertiges etc) apparaissant lors d’un trajet. Cette affection est due au contraste entre le mouvement enregistré par les yeux, et l’immobilité du corps perçue par l’oreille interne. Le plus souvent les symptômes sont désagréables mais ne sont en aucun cas dangereux pour la santé, ils s’arrêtent le plus souvent des que la personne sujette retourne  » à la terre ferme « . Au début d’un épisode les troubles ressentis peuvent être, une sensation d’inconfort dans la partie haute du ventre, des nausées ou chez les jeunes enfants un dégoût des aliments, des pleurs, de l’agitation. Dans un deuxième temps d’autres symptômes peuvent survenir comme une pâleur, des sueurs froides, une hypersalivation, des vomissements, des vertiges, une accélération de la respiration ainsi que des maux de tête et une forte fatigue.

 

Les méthodes naturelles contre le mal des transports : 

Dans la plupart des cas les médicaments vendus en pharmacie contre le mal des transports n’en sont pas, je m’explique, ils traitent pour la plupart les symptômes mais pas la cause ( logique me diriez-vous car la cause ici on la connait ). Mais pourquoi prendre un anti-vomitif si votre mal des transports ne dépasse jamais le stade de la nausée et de l’inconfort digestif ? Des méthodes naturelles existent pour combattre le souci  » à la source  » sans pour autant passé par la case médicaments qui ne sont souvent pas nécessaires et qui ne s’adaptent pas aux enfants.

  • Fleurs de Bach pour les enfants et adultes ( et même les animaux ) : L’elixir Arlène ( Scleranthus ) peut soulager le mal des transports, il suffit d’en déposer deux à quatre gouttes directement sous la langue et de les conserver un moment dans la bouche avant de les avaler.
  • Homéopathie pour les enfants et adultes selon remèdes : Si le mouvement du véhicule ou du bateau vous donne la nausée ou si vous ressentez une amélioration dès que vous fermez les yeux, vous pouvez utiliser une dose de Cocculus en 6 CH ou en 12 CH. Vous pouvez également prendre Cocculus en prévention 30 à 60 minutes avant le départ.  Vous pouvez également prendre une dose de Tabaccum avant le départ en 6 CH.
  • Jus frais et tisanes pour les enfants et adultes  :Des études ont montré que le gingembre est très efficace contre le mal des transports ( pour certaines études il est même plus efficace ). Vous pouvez donc boire une heure avant de partir un jus additionné d’une tranche de gingembre ou une tisane toute simple à réaliser 1 tranche de gingembre + 1 càc de miel + 1/2 jus de citron dans de l’eau ( vous pouvez même le transporter avec vous dans une gourde chaude ou froide ).
  • Aromathérapie adultes seulement enfants à partir de 7 ans : 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée ou de Gingembre directement sous la langue au début du voyage.

 

 

 

Quelques petits trucs en plus : 

  • Mangez avant le départ et ne pas parti le ventre creux.
  • Ne fumez pas et ne buvez pas d’alcool avant un voyage.
  • Pour le bateau, essayez de vous mettre en cabine ou au milieu du bateau près de la ligne de flottaison, les mouvements étant moins brusques.
  • Pour le train, sur un siège dans le sens de la marche et à coté d’une fenêtre si possible.
  • Quand cela est possible sortez de la voiture ou allez prendre l’air toutes les deux heures ( même sur le quai de la gare pour le train ).
  • Buvez beaucoup d’eau et baisser la température du chauffage si vous êtes en voiture par exemple.
  • Essayer de voyager le plus calmement possible ( pas de musique à fond, d’odeurs de nourriture si possible etc )

 

J’espère que cet article ne vous servira pas trop, à l’approche de l’été et des vacances mais au cas ou c’est toujours sympa d’avoir quelques petites astuces sympa à mettre en place pour vos futurs trajets que ce soit pour les grands ou pour les petits. Vous êtes sujet au mal des transports ? 

 

Publicités

4 commentaires sur “Traiter le mal des transports au naturel

  1. Coucou pour moi aussi le mal de transport est un calvaire depuis l’enfance.
    Pour moi ce qui marche bien c’est l’eau de mélisse sur un sucre quand les nausées commencent.
    J’utilise aussi l’huile essentielle de menthe poivrée une goutte sur le poignet avant le départ, sentir son poignet dès l’apparition des symptômes et une goutte sur un cachet neutre ou un bonbon a la menthe.

    J'aime

  2. Un truc qui m’a vraiment , mais vraiiiment, beaucoup aidé, c’est le 1er exercice de la série d’exercices des 5 tibétins.
    Pour donner un ordre d’idée, j’étais tellement sensible, que j’avais le « mal des transports » en marchant. Et pas juste un peu, mais vraiment la nausée et des vertiges qui manquaient de me faire tomber. Et pourtant je marchais tous les jours pour ne pas m’enfermer et ne plus rien faire à cause de ce problème.
    La voiture, juste 5min et j’étais parfois malade pendant 2 ou 3 jours après. Et j’ai déjà été nauséeuse + gros vertiges pendant 3 jours et 1/2 juste parce que j’avais regardé pendant 10 secondes, deux couches de nuages à différentes altitudes qui du coup avançaient à des vitesses différentes. (je n’exagère pas du tout ^^)
    J’avais tout essayé,docteur/cachets, plantes, homeo…etc. et puis je me suis mise aux 5 tibétins.
    Le 1er exercice consiste à se tenir debout, les bras en croix et à tourner sur soi même, puis s’arrêter en fixant un point en face de soi en respirant et en se concentrant pour arrêter le tournis (pour se « centrer »). C’est le principe du derviche tourneur en gros.
    Au début, je tournais 1 fois sur moi-même et en marchant tout doucement, et très rapidement, le lendemain j’ai fait 2 tours doucement, puis 3 le lendemain…etc. au bout de 15 jours à 3 semaines à faire cet exercice qui me prenait littéralement 30 secondes, je n’avais plus le mal des transports! Mais vraiment plus du tout!
    Ça a fait le même principe que les exercices que font les astronautes dans les capsules qui tournent super rapidement. Ça a entraîner mon cerveau à ne plus analyser le mouvement visuel comme un « mon dieu mon corps est empoisonné, il faut que je vomisse pour faire sortir le poison! Hop nausée! » 😀
    Maintenant je ne fais les exercices que quand je sens que ma sensibilité revient et ça s’en va directement. Bref, je conseil vraiment à toutes les personnes sensibles aux transports de tester! C’est tellement facile et rapide à faire. Mais attention, prenez le temps d’écouter votre corps et de faire à votre rythme. N’aller pas trop vite au début et ne faites pas trop de tours. Plus vous pratiquerez et plus vous arriverez à vous recentrer rapidement (à ne plus avoir le tournis) après avoir fait l’exercice. Et penser à respirer profondément, ça aide beaucoup. Il y a pleins de vidéos en ligne qui montre les exercices des 5 tibétins. (consultez le médecins si c’est tout le temps même sans bouger, car ça peut être des problèmes d’oreille interne ou même parfois du cerveau)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s