Irritations intimes chez la femme, comment les éviter ?

On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article qui combine sujet tabou et catégorie vagina power ( qui est la plus consulté sur le blog ). Plusieurs fois par an pour des raisons diverses la femme peut avoir des soucis d’irritation de la zone intime sans pourtant avoir une mycose ou une vaginite. J’avais à cœur de vous proposer quelques solutions naturelles pour ce soucis qui peut être parfois assez gênante.

Pour celles qui veulent découvrir la catégorie vagina power ou j’aborde des sujets de santé exclusivement féminin, je vous invite à lire les articles sur les mycoses vaginales ou celui sur les routines intimes naturelles. Pour la catégorie sujet tabou on reste des articles santé avec des sujets difficiles à aborder pour certains comme les hémorroïdes ou les problèmes digestifs.

 

Vaginitis

 

Irritation intime ou soucis plus importants ? Ici le plus important est de bien faire la différence entre irritation  » banales  » et problème plus profond tel qu’une mycose, une infection urinaire ou une vaginite par exemple. Je vous donne quelques points pour faire la différence facilement si besoin ai :

  • Irritation : Légère gène qui ne durent pas plus de quelques jours, légère rougeur, inconfort au niveau du vagin ou des lèvres, sensation de démangeaison peu intense. Les irritations relèvent plus de l’inconfort que d’une douleur.
  • Mycoses : Démangeaisons parfois très fortes, pertes blanches odorantes ou non, douleur ou brûlures lors de la miction, douleurs lors des rapports sexuels, douleurs et démangeaisons qui ne disparaient pas et empire au fil du temps.
  • Infection urinaire : Douleurs au niveau du bas ventre et de la vessie, peu de miction mais très fréquentes, brûlures fortes lors de la miction.
  •  Vaginite atrophique (entraînant une sécheresse vaginale) : Ce type de vaginite est provoqué par une baisse du taux d’oestrogène après l’ablation chirurgicale des ovaires ou à la ménopause. On observe alors un amincissement et une moindre de la muqueuse vaginale, qui devient plus sensible et s’irrite plus facilement. La vaginite  » basique  » n’est autre qu’une mycose, le traitement est le même.

 

Dans les cas de mycoses, infection urinaire il est obligatoire de faire des prélèvements pour analyse et de traiter de manière allopathique. En cas de mycoses récidivantes vous pouvez consulter un naturopathe pour voir ce qui cloche dans votre hygiène de vie, de même pour les irritations. Les traitements de la vaginite atrophique peut être pris en charge par les deux médecines allopathique ou naturelle.

 

 

Quelles sont les causes des irritations ? On peut avoir ce type de soucis à tout âge de sa vie, les petites filles en souffrent souvent notamment dû aux soucis d’hygiène dans les bacs à sable, de mise à la bouche des mains sales etc. On retrouve aussi ce type d’irritation à la suite de rapports sexuels, pendant la grossesse ou à la ménopause. Une femme n’étant dans aucune de ses situations peut également en souffrir, je vous liste les principales causes ci-dessous et ce qu’il vaut mieux éviter alors.

  • Les relations sexuelles avec manque de lubrification, c’est une des causes principales d’irritations chez la femme par manque de lubrification pendant un rapport, les frottements irritent alors la zone. Je vous invite à lire mon article concernant les lubrifiants industriels et leurs compositions plutôt irritantes, choisir donc plutôt un lubrifiant naturel comme l’huile de coco.
  • Les savons industriels : Malheureusement les savons soient disant fait pour notre intimité sont pour la plupart du temps composé d’ingrédients très irritants. On conseille donc des savons naturels si possible à froid ou d’utiliser un gel intime fait maison, ma recette à base d’huile de coco peut être la solution ou adopter une marque slow cosmétique.
  • Le port de sous-vêtements irritants, comme pour la plupart des maux de la sphère intime il est fortement déconseillé de porter des sous-vêtements trop serrés ou en matière non naturelle. Le mieux étant pendant cette période ( ainsi que le reste de l’année ) de porter des sous-vêtements en coton. Si le sujet vous intéresse, une sélection lingerie green est disponible sur le blog.
  • L’utilisation de tampons, malheureusement les tampons sont loin d’être des amis pour notre intimité, en plus des dangers qu’ils représentent, le port de tampons peut également augmenter les irritations à force de mettre et d’enlever le tampon pendant la période des règles. Si vous êtes sujette donc aux irritations, évitez-les.
  • La grossesse et la ménopause, les bouleversement hormonaux provoquent souvent des démangeaisons et des irritations.

 

Comment soigner les irritations naturellement : 

  • L’huile de coco : Oui je sais encore elle ! Mais l’huile de coco c’est un indispensable des soins au naturel. Vous pouvez l’utiliser pendant les rapports sexuels ( hors utilisation de préservatifs en latex ) comme votre lubrifiant habituel. Vous pouvez également l’utiliser pour calmer vos irritations intimes le matin après votre douche et éviter la sécheresse .
  • Le gel d’aloe vera : A utiliser après votre douche ou durant la journée au lieu d’une crème industrielle pour les démangeaisons. Des que la zone tire ou démange on en remet légèrement sur la zone lésée.
  • Prendre un bain au bicarbonate : Pour un bain qui soulage les démangeaisons ( comme pour les mycoses ) on ajoute un verre de bicarbonate de soude alimentaire dans son bain tiède et on y reste au minimum 20 minutes.
  • Le vinaigre de pomme : Ajoutez le vinaigre de pomme dans le verre d’eau tiède, sans filtrer. Utilisez le produit obtenu pour rafraîchir, et laver la zone externe du vagin. Appliquez ce traitement deux fois par jour pendant une semaine, et vous observerez des améliorations dès le deuxième jour. ( 30 ml de vinaigre de pomme pour 250 ml d’eau ). C’est une forme d’eau de rinçage si vous préférez qui a un fort pouvoir anti-bactérien et apaisant.

 

J’espère que cet article vous sera utile, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaire, à consulter la catégorie sujet tabou et vagina power et de partager les articles qui vous plaisent également. Si ce type de soucis vous embêtes fréquemment, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en consultation pour traiter le problème une bonne fois pour toute.

Publicités

Un commentaire sur “Irritations intimes chez la femme, comment les éviter ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s