Les bienfaits d’une activité manuelle

On se retrouve aujourd’hui  pour parler d’un sujet que je n’ai pas encore abordé sur le blog ou sur les réseaux sociaux mais dont j’ai redécouvert les bienfaits récemment et du coup j’ai envie de vous en parler un peu plus, les bienfaits que personnellement j’ai tiré d’une activité manuelle. J’espère que l’article vous plaira.

Ce type d’article rejoins mon premier article de l’année 2019 dans lequel j’ai expliqué mes nouvelles envies en terme de blogging. Notamment le fait d’aborder de nouveaux sujets sur le blog comme ici. Moins axé santé j’ai envie de vous parler de plus en plus de sujet bien être de développement personnel et de sujet plus  » lifestyle  » pour l’instant l’idée à l’air de vous plaire et j’en suis ravie.

 

IMG_20190306_180159

 

Une activité manuelle késako : Avant de rentrer dans les détails je préfère vous donner la défintion strict de l’activité manuelle disponible dans le dictionnaire : Activité consistant à réaliser quelque chose à l’aide de ses mains, comme pour la confection d’objets de décoration, le bricolage ou encore l’artisanat. L‘activité manuelle peut être un loisir ou un travail.  A mon sens tout peut entrer dans cette définition que ce soit la couture, la broderie, le dessin, l’art en général, la cuisine, le jardinage, le travail du bois, la coiffure, le maquillage, le scrapbooking etc etc. Pour moi je définis l’activité manuelle comme un moment que l’on prend pour soi afin de créer, la notion de beauté est pour moi totalement personnelle du coup je n’associe pas ce terme à la définition commune. Par contre moi j’aime lors d’une activité manuelle que la finalité est un résultat qui à mon sens est beau que ce soit un dessin, un dessert ou une broderie.

Mon parcours face aux activités manuelles : J’ai eu la chance de grandir dans une famille ou mes parents ne nous ont pas donné accès à la télévision ( je parle au sens des chaines de télé nous avions le droit au film et dessin animé type cassette etc ), enfant j’ai eu du mal à l’accepter puis adulte je me demande si je ne vais pas avoir exactement le même comportement avec les miens ( comme quoi hein ). J’ai eu également la chance d’avoir une maman à la maison et donc disponible pour organiser un tas d’activité pour nous faire évoluer ( il y a 20 ans on ne parlais pas de méthode Montessori mais certaines activités y ressemblent franchement ), j’allais également à la ludothèque ou autres. J’ai eu assez tôt des envies de dessins, de jeu de construction, de la peinture dans les mains, de même pour mes frères et sœur. Petite j’aimais bien dessiner, adolescente aussi et puis finalement je suis partie dans une filière pour devenir maquilleuse ce qui en soit reste un moment de création même si l’on parle ici d’un travail, la création, le choix des couleurs, des textures restent un moment artistique. Suite à mon arrêt de ce métier j’ai perdu ce goût du manuel ( hors cuisine et pâtisserie ) mais celle ci est revenu il y a quelque temps avec un besoin de me poser face aux choses et cette envie de prendre du temps pour moi. J’ai en début d’année 2019 eut envie de reprendre une activité que j’avais débuté plus jeune ( début du collège ) qui est la broderie. Soit celle ci est souvent stigmatisée de ringarde mais depuis quelques années elle revient en force avec des modèles modernes et plus actuels. J’ai récupéré quelques tissus et fils qu’il me restait d’avant et j’ai racheté quelques petites choses pour parfaire mes envies et mon activité.

 

 

Quels bienfaits j’en ai tiré ? En vérité je ne pensais pas en tirer grand-chose, je voulais juste essayer de prendre du temps pour faire un truc pour moi. Dans un premier temps je me suis surtout un peu énervé, j’ai du mal à passer le stade ou il faut expérimenter, essayer des choses qui ne réussissent pas forcément, j’abandonne souvent assez vite pendant ces moments-là. Mais cette fois si j’ai persévéré, j’ai vite ressenti que le fait de me concentrer sur quelque chose me faisait du bien, étant une personne qui à besoin d’énormément de concentrations pour faire quelque chose ça aurait pu être l’inverse. J’ai par exemple beaucoup de mal à écrire un texte si il y a de la musique ou la télé en fond. Pourtant je me suis rendu compte que je pouvais faire une broderie dans le canapé avec une émission en fond ou un film parce que justement c’est une activité manuelle et que même si celle ci demande de la réflexion je suis plutôt concentré sur les gestes. J’y ai trouvé une réduction du stress que ce soit physique ou psychologique ( peur de ne rien avoir à faire par exemple ou de perdre mon temps ). Le sentiment de fierté et de travail accompli me parait aussi être un bon bénéfice, une fois ma broderie terminée, je l’encadre, la regarde et je suis contente d’avoir créé quelque chose que ce soit de l’imaginer, de la faire et à la fin d’admirer le travail accompli.

Ne pas se mettre la pression : On a souvent tendance à se comparer aux autres dans notre société actuelle c’est ce qui nous fait parfois évoluer mais aussi qui nous évite parfois de commencer quelque chose, souvent relié à notre peur de l’échec ou à notre peur de décevoir ou de nous décevoir nous-même. Personnellement j’ai souvent eu le problème avec ma petite sœur, douée en dessin, en couture, en activité manuelle en règle générale j’avais tendance à ne rien vouloir faire. Ses créations étaient plus belles, mieux faites etc etc. En grandissant j’ai compris que la comparaison négative ne servait à rien, il faut déjà trouver son moyen d’expression, chaque personne étant plus ou moins douée pour quelque chose et retourner notre façon de penser. Si l’on change le  » non c’est bon elle fera mieux que moi de toute façon  » en  » ah super elle sait mieux le faire elle peut m’aider à m’améliorer  » cela change tout.  Je pense qu’il faut partir du fait que l’on fait quelque chose pour soi, si ça nous fait du bien et que l’on trouve ça beau, l’approbation des autres ne doit pas être une priorité.

 

 

Comment débuter ? Vous me poser régulièrement la question sur instagram depuis que je post l’avancée de certaines borderies, pour la plupart vous ne savez pas par ou commencer ou comment commencer, ou acheter le matériel etc. Est-ce qu’un article sur  le sujet vous plairait ? ( centré sur la broderie uniquement ). Voici quelques pistes qui pour moi fonctionnent :

  • Trouver l’activité qui nous convient en testant des ateliers à la maison, si on a plus envie de faire une activité ou une autre. On peut également tester des activités avec des minis kit tout prêt disponible dans des magasins type Cultura.
  • Je vous conseille également de ne rien acheter en trop grosses quantités pour le début, si vous n’aimez pas l’activité vous allez vous retrouver avec du matériel qui ne vous servira à rien. Pour la broderie par exemple du tissus type Tshirt ou draps ira très bien pour faire un test pareil pour les fils pas besoin d’en acheter des dizaines.
  • Apprendre les basiques via internet ou via un livre de débutant. Le point le plus important pour ne pas se décourager c’est pour moi de commencer par les bases, en broderie par exemple c’est important de connaitre les points de base pour ensuite les utiliser sur ses propres dessins ou inspirations. Comme dans tout sans les bases on est perdu, l’idée ce n’est pas de faire n’importe quoi non plus mais d’apprendre petit à petit .

 

IMG_20190401_124936.png

 

J’espère que ce petit article un peu différent des sujets habituels sur le blog vous plaira et qu’il vous aura peut être donné envie de reprendre ou de commencer une nouvelle activité manuelle. Vous en faites une ? Vous trouver ce type de sujets intéressants ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire. A bientôt ! 

Louise

7 commentaires sur “Les bienfaits d’une activité manuelle

  1. Il y a 3 ans j’ai voulu m’essayer à la couture : une catastrophe. Etre assise devant la machine, le fil qui casse, qui s’emmêle, le tissu qui plisse. Une horreur.
    Puis j’ai découvert le crochet : une révélation ! Je réalise des amigurumis, tranquillement devant ma télé, et j’adore. Je n’ai pas arrêté depuis 3 ans !
    Je m’essaye un peu au tricot, que j’apprécie aussi pour la réalisation de vêtements, mais le crochet est vraiment non activité préférée !
    Merci pour ce chouette article !

    J'aime

  2. Super article Louise, comme toujours. Moi, je couds beaucoup. Je fais mes sacs, mes vêtements et j’ai appris à gérer la pression au fil des années et me suis vraiment améliorée grâce à mes erreurs. Comme tu le précise, j’ai commencé en achetant des coupons de 3 mètres à 5 euros (vu que c’était souvent importable) je ne perdais pas grand chose financièrement mais j’apprenais beaucoup. Aujourd’hui pas plus d’un jour sans coudre, sans penser au prochain projet, ca me donne du plaisir, de la sérénité, la tranquillité de me retrouver juste avec moi même ….. et maintenant…… c’est portable 😃😃😃

    J'aime

  3. Bonsoir Louise,
    Tu as raison de suivre ton instinct pour les nouveaux articles de ton blog.
    On te découvre tous les jours un peu plus, ce qui te rend encore plus «vraie».
    Tu partages de belles choses qui sont simples… la vraie vie.
    Tu as beaucoup de talent.
    J aime à penser que ce sont des «jeunes» comme toi qui vont contribuer à ameliorer le monde. L authenticité, la simplicité… c est ce dont nous manquons cruellement…
    Belle fin de soirée.

    J'aime

  4. J’ai beaucoup aimé cet article ! Quand tu décris les bienfaits d’une activité manuelle, je m’y retrouve totalement, après j’ai encore à travailler sur le côté de ne pas se mettre la pression 😅 dur de ne pas se comparer avec la profusion de talents affichés sur Pinterest ou dans son entourage, mais ça fait du bien d’avoir de temps en temps des articles comme le tien pour remettre les choses à leur place et apprendre à être fière de ses accomplissements ! 😉

    J'aime

    1. Je kiffe les activités manuelles je suis une artiste bricoleuse malheureusement avec mes 7 kids je passe plus de temps à réparer des trous de genoux de pantalons qu’à broder même si j’ai ma petite boîte « tableaux à broder » qui m’attend… J’ai aussi une boîte d’aquarelle, une machine à coudre, un potager, mais ce que je préfère c’est la reliure de livres abîmés ou mieux la fabrication de livres et carnets😊. Quand je n’ai rien fait de mes 10 doigts pendant longtemps, ça me démange, il faut absolument que je bricole! Et au cours de chacune de mes grossesses, j’ai besoin de faire du crochet😄… C’est comme tu dis: pas perdre son temps même si on se repose, la fierté du travail accompli, mais j’ajouterai une autre bonne rzison: le besoin de créer. Merci pour cet article.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s