Comment soigner les bobos des vacances naturellement

On se retrouve aujourd’hui pour une refonte d’un ancien article publié tout au début du blog qui n’était plus vraiment à jour. J’avais envie de vous proposer ce thème sur une note plus actuelle, on reparle donc des bobos de l’été. Vous savez les petits trucs qui nous pourrissent les vacances, les ampoules, les coups de soleil, les moustiques.. enfin vous voyez le truc quoi.  J’espère que l’article vous plaira mais que vous n’en aurez pas trop besoin cet été.

 

 

Les coup de soleil  : Tout les ans on y à le droit  ! même en prenant toutes les précautions possible, les coups de soleil peuvent frapper à n’importe quels moment même avec de la crème partout sur le corps et le visage ! Voici quelques astuces naturelles spécial coup de soleil !

  • Le yaourt ( nature ) : Si votre coup de soleil est assez léger, votre peau a simplement besoin d’être apaisée et rafraîchie. Les protéines que contiennent le lait écrémé ou le yaourt ont un effet calmant et leurs ferments lactiques ont des propriétés anti-inflammatoires.Mode d’emploi : Mélangez 25 cl de lait écrémé à 1 litre d’eau et ajoutez quelques glaçons. Appliquez des compresses imbibées de ce mélange pendant dix à quinze minutes, et renouvelez l’opération toutes les deux à quatre heures.
  • Le bicarbonate de soude : Utilisé en cuisine pour alléger la pâte des gâteaux, le bicarbonate de soude crée un environnement alcalin qui soulage la peau. En outre, il a des propriétés antiseptiques.Mode d’emploi : versez un peu de bicarbonate de soude dans de l’eau fraîche, trempez des compresses dans ce mélange et appliquez-les sur le coup de soleil pendant une dizaine de minutes. Si vous souffrez d’allergie au soleil, mélangez quatre cuillères à soupe de bicarbonate à quelques gouttes de vinaigre de cidre afin d’obtenir une pâte épaisse. Appliquez cette pâte en cataplasme sur le décolleté, les épaules ou le visage, endroits privilégiés des petits boutons de la lucite estivale. Laissez agir une heure ou deux puis rincez à l’eau fraîche.

 

Les moustiques : Qui n’a jamais eu envie d’en exploser un contre le mur..

  • Le citron vert : ET oui quelques citrons vert piqué de clou de girofle fait fuir les moustiques , même les fenêtres ouvertes !
  • Le vinaigre de cidreAppliquez du vinaigre de cidre de pommes sur les piqûres. Trempez un morceau de coton dans du vinaigre de cidre de pommes et posez-le sur les piqures Laissez agir pendant quelques minutes. Cela devrait soulager la douleur.Autrement, vous pouvez aussi préparer une pâte avec du vinaigre de cidre de pommes et de la farine. Cela vous permettra de faire sécher la piqûre en plus de soulager les démangeaisons avec le vinaigre. Appliquez la pâte directement sur la zone affectée et laissez sécher. Rincez-la à l’eau chaude.
  • Le citron tout court :  Placer un demi-citron dans chaque pièce est également un répulsif naturel. Veillez toutefois à remplacer les citrons au bout de 2 à 3 semaines. Votre intérieur respirera la fraîcheur, une odeur que les mouches et les moustiques n’apprécient pas du tout.  ( deux en un on aime ! ).
  • Le basilic frais Utilisez du basilic. Les feuilles de basilic fraîches peuvent être écrasées et appliquées directement sur les piqûres pour soulager naturellement les symptômes des démangeaisons, car le basilic contient du thymol et du camphre, tous deux étant des produits qui soulagent les démangeaisons.

 

 

 

Piqûres d’insectes et de méduse : Mon article sur les insectes à lire est toujours disponible sur le blog, pour faire face à ces petites choses de la nature ! Bêtes noires gélatineuses des touristes, les méduses sont à l’origine de piqûres souvent inoffensives mais très douloureuses. Malgré des dispositifs anti-méduse comme les filets de protection mis en place, nous ne sommes pas à l’abri de leurs “brûlantes” tentacules…

  • En cas de piqûre de méduse : Après une piqûre de méduse, rincer immédiatement la zone touchée avec de l’eau salée, chaude si possible, ou du sérum physiologique.Éviter absolument l’eau douce qui ferait éclater les cellules urticantes non percées.Attention, si c’est le visage (ou le torse) qui est piqué, rincer immédiatement les yeux avec du sérum physiologique et consulter un médecin en urgence. Retirer les tentacules restants avec une pince à épiler. Mettre du sable, ou encore de la mousse à raser ou de la farine (plus propres) pour piéger les fragments de méduses restés sur la peau.

 

Mal des transports :  Le mal des transports s’explique très bien: il s’agit d’un conflit entre une partie de l’oreille interne et l’œil. En clair, votre cerveau interprète de manière erronée les informations provenant des yeux et des oreilles. Cela se traduit par des nausées, des vomissements, voire des bourdonnements d’oreille et des étourdissements. 

  • L’homéopathie Si vous (ou votre enfant) avez peur d’être malade: une dose de Gelsemium 15CH la veille au soir et le matin du départ. Si vous êtes sujet aux vertiges :5 granules de Cocculus 9CH toutes les deux heures. Si l’odeur du moteur (notamment en bateau) vous soulève le coeur: 5 granules de Petroleum 9CH toutes les deux heures. Si la pâleur et le malaise dominent: 5 granules de Tabacum 9CH toutes les deux heures. Si vous êtes sensible aux trous d’air et au tangage: 5 granules de Borax 15CH toutes les deux heures.
  • L’eau de mélisse : Composée de 14 plantes médicinales et de 9 épices, l’eau de mélisse, cette préparation chère à nos grands-mères, redonne un peu de tonus et fait aussi passer l’envie de vomir. Versez 3 ou 4 gouttes d’eau de mélisse sur un sucre . Vous pouvez aussi en diluer 3 cuillères à café dans un verre d’eau fraîche, ou dans de l’eau bien chaude, en infusion. Mais ce remède est à réserver aux adultes.
  • L’huile essentielle de Menthe Poivré :  Une goutte d’huile essentielle sur un sucre ou dans une cuillère de miel avant le départ en voiture ou en avion

 

Tourista : Elle jouit de toutes sortes d’appellations plus poétiques les unes que les autres : « maladie des mains sales », « diarrhée du voyageur », « danse aztèque », « complainte de l’été », « ventre égyptien », « toilette de Hong Kong », « galop grec » ou « course du touriste »…

  • L’huile essentielle de citron : En plus de devoir boire beaucoup en cas de diarrhée, vous pouvez ajouter à votre bouteille d’eau, deux trois gouttes d’huile essentielle de citron pour aidé l’intestin à se remettre en forme.
  • Le charbon végétal : Chaque matin pendant la durée de la maladie, rajoutez dans un verre d’eau, une cuillère à café de charbon végétal, mélangez puis boire avec une paille ( si vous ne voulez pas avoir les dents de Jacouille la fripouille ).
  • L’homéopathie en prévention : Si vous êtes sujet à des problèmes de transit fréquent en temps normal, les voyages posent souvent problème ! Les naturopathe conseilles trois granules de CHINA 7 CH une demi heure avant chaque repas les dix premiers jours du séjour.

 

 

 

Jambes lourdesL’été est souvent synonymes de jambes lourdes ( je connais bien le problème ), heureusement il y a quelques solutions naturelles pour lutter contre ce phénomène qui peut gâcher de jolie vacances au soleil. J’ai sortis un article il y a quelques temps sur le sujet : SOS jambes lourdes.

  • L’huile essentielle de Cyprès de Provence2 gouttes de Cyprès de Provence dans 1 cuillère de miel 2 fois par jour. Cette huile essentielle est l’une des plus adapté aux jambes lourdes et heureusement pour nous elle ne coûte pas très chère .
  • Les tisanes ( à boire froide en été si on aime ) : En tisanes. Vigne rouge, feuilles de cassis, hamamélis, mélilot, petit houx… Pour celles qui aiment les tisanes, il n’y a que l’embarras du choix. Boire 2 à 4 tasses par jour de tisane de vigne rouge, en cure d’un mois.  Pour le cassis, l’hamamélis, le mélilot et le petit houx, déguster 1 tasse matin, midi et soir après les repas.
  • Un bain de pied : Pour se détendre, rien ne vaut le bain de pieds. Verser une cuillère à soupe de bicarbonate de soude dans une bassine d’eau tiède, ajouter 10 gouttes d’HE de cyprès et 5 gouttes d’HE de citron et se relaxer une quinzaine de minutes. Les femmes enceintes peuvent remplacer les huiles essentielles par le Bain défatigant au marron d’Inde de Weleda.
  • La douche écossaise : Une astuces simple qui ne coûte rien à part une bonne douche, finir la douche par une alternance de jets d’eau chaude puis froide sur les jambes, de bas en haut et finir par le jet d’eau froide.

 

Coupures : Une glissade au bord de la piscine, une chute d’un arbre, une balade en vélo, les vacances c’est aussi le risque de se retrouver avec de jolies coupures un peu partout ( oui on vit dangereusement ).

  • Le miel pour guérir les éraflures: Le miel est antibactérien dans la nature et il réduit tout risque d’infection quand une blessure conduit à la mise au rebut et la découpe de la peau. Elle accélère le processus de guérison, et contribue également à réduire l’enflure et une rougeur autour des coupures.
  • L’aide d’Aloe Vera pour les abrasions: Coupures et les éraflures peuvent être guéries, apaisée, et guéris efficacement en appliquant un gel d’aloe vera sur elle. Les anti-microbiennes, anti-bactériennes et d’autres attributs des propriétés apaisantes et cicatrisantes permettra de réduire les chances d’une infection, rougeur, l’inflammation et soulage des démangeaisons.
  • Le chlorure de magnésium : Idéal pour les plus douillets, le chlorure de magnésium est un cicatrisant naturel qui ne pique pas. De plus, le chlorure de magnésium renforce le pouvoir des globules blancs et produit un anticorps appelé « properdine » aux propriétés antibactériennes puissantes. En pratique : Nettoyez doucement les brûlures avec la solution magnésienne (1 sachet de 20g de chlorure de magnésium par litre d’eau). Appliquer le miel directement à la blessure, et lui permettre de le traiter.

 

 

 

Ampoules : L’enfer de l’été, des baskets sans chaussettes, des balades en tongs ou des randonnées sans préparation, j’y ai le droit à chaque été ! J’espère que vous êtes plus chanceuses que moi sur ce coup la.

  • L’huile essentielle de Lavande Antiseptique, antimicrobienne et analgésique, l’huile essentielle de lavande lutte efficacement contre les infections. C’est une huile privilégiée dans les traitements des maladies cutanées et les plaies. Elle favorise la désinfection et la cicatrisation des plaies.
  • Les carottes cuites : Faites cuire 1 carotte bio à la vapeur sans l’éplucher, lorsqu’elle est bien tendre, faites en une purée en l’écrasant consciencieusement, allongez la purée avec un peu d’eau de cuisson, puis ajoutez 3 cuil. à soupe de bicarbonate de soude, mélangez.Etalez cette potion directement sur vos ampoules et maintenez-la en place avec une gaze pendant 1 heure. Renouvelez matin et soir jusqu’à que les ampoules aient disparues.
  • L’huile d’amande douce : Pour vider les ampoules de leur liquide, imbibez un fil de coton de soie d’huile d’amande douce, et faites-le passer au travers de l’ampoule avec une aiguille, en ayant pris soin de la désinfecter auparavant avec la flamme d’une bougie et laissée refroidir.

 

J’espère que ce petit article ne vous sera pas trop utile pour l’été, ci dessous une petite sélection d’article autour de l’été qui pourrait également vous servir. 

 

* Les huiles essentielles sont bien sûr à utiliser avec précautions, toujours vérifier si celles ci sont compatibles avec votre état de santé, elles sont presque toutes interdites pour les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. Pensez à vérifier les contres indications de chaque huile essentielle avant utilisation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s