Démêler le vrai du faux : Les huiles essentielles

J’avais envie de vous proposer une nouvelle série d’article sur le blog sur les idées reçues et parfois les fakes news que l’on lit ou entend sur tel ou tel sujet. J’ai eu envie de commencer par les huiles essentielles, étant naturopathe, je peux vous dire que j’en entends des vertes et des pas mûres régulièrement. C’est un type de contenu que j’avais proposé tout au début du blog sur les réseaux sociaux et que j’avais envie de reprendre ici, en espérant que ça vous plaira.

 

  • Les huiles essentielles vont être interdites à la vente libre : FAUX

C’est LE sujet dont-on à énormément ( trop ) entendu parlé sur les réseaux sociaux les derniers mois, à coup de pétition ( créer par un grand groupe pharmaceutique au passage ) partout avec des articles bourrés d’informations plus ou moins bonnes alors quand est-il vraiment ? Selon les sources, il y aurait un énorme plan caché pour nous faire consommer de plus en plus de médicaments et nous interdite l’utilisation des produits naturels, tout ça financé par la scientologie et la kabal en même temps ( humour, ironie, tout ça, tout ça ).

Et bien, pour notre plus grand plaisir, c’est totalement faux. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), est catégorique : aucun plan caché visant à interdire les huiles essentielles en vente libre n’est en étude ou même en option d’étude. Depuis 2007, une quinzaine essentielles sont désormais vendues uniquement sur prescription dans les pharmacies. Pourquoi ? Pour la sauge médicinale par exemple : elle contient un neurotoxique qui peut provoquer des convulsions. Et de mon point de vue de naturopathe, j’en aurais presque mises d’autres ( encore faudrait-il qu’il laisse aussi les naturopathe pouvoir faire des prescriptions ). Un autre point de cette fameuse pétition nous explique que l’ ANSM ne veut pas reconnaître les huiles essentielles comme des médicaments, encore une fois c’est totalement faux. L’ANSM ) le dit très clairement sur son site internet : « Les huiles essentielles peuvent être classées dans trois catégories : les cosmétiques, les biocides, c’est à dire les sprays assainissants, et les médicaments si les huiles sont présentées comme ayant des propriétés pour soigner ou prévenir des maladies humaines. » Le synthol par exemple est officiellement considéré comme un médicament. Il contient de l’huile essentielle de lavandin.

 

 

 

  • Les huiles essentielles ne peuvent pas être utilisé sur les femmes enceintes ou les enfants : FAUX 

J’en ai déjà parlé nombre de fois sur le blog notamment dans l’article «  Femmes enceintes et huiles essentielles  » et  » Comment utiliser les huiles essentielles sur les enfants  » toutes les huiles essentielles ne sont pas interdites pendant la grossesse et sur les enfants.

Pourquoi cette idée reçue : Par principe de précautions, les huiles essentielles et leurs utilisations sont de bases assez complexes et sont souvent mal utilisées, imaginez avec des enfants ou des femmes enceintes. Les médecins, pharmaciens déconseillent les huiles essentielles pour les femmes enceintes par précautions contre les mauvais emplois de celle ci et surement un peu aussi pour que l’industrie pharmaceutique vous vende deux trois trucs en place. Mais un nombre assez important d’huiles essentielles peuvent être utilisées pendant la grossesse, pour les maux comme les nausées ou encore les hémorroïdes. Concernant les enfants c’est la même chose, certaines sont interdites  avant 7 ans ( âge ou l’on considère en naturopathie la différence adulte/ enfants ) mais d’autres peuvent être utilisée des la naissance ( toujours demander en amont à un médecin, pharmacien ou naturopathe ).

 

  • Les huiles essentielles sont écologiques : Pas vraiment, c’est plutôt FAUX si l’on en fait pas une consommation raisonnée

Pourquoi ? Les huiles essentielles sont formidables mais sont issues de plantes, qui dit plantes dit culture ( alors attention, je ne parle pas ici de la petite huile essentielle du producteur du Larzac mais de grands groupes ). Et qui dit culture en masse dit souvent, problématique écologique. C’est moins le cas pour les plantes communes que l’ont peu produire en Europe, mais de plus en plus pour les huiles essentielles dites  » exotiques  » .

Pour produire un flacon d’huile essentielle, on a parfois besoin de quantités impressionnantes de plantes. Ainsi, pour produire 1 litre d’huile essentielle de rose de Damas, on a besoin de 4.000 kg de pétales, soit un champ entier ! Ainsi, la tendance des huiles essentielles conduit à certaines pratiques néfastes pour l’environnement : la cueillette sauvage menace certaines plantes en Europe de l’Est, et les monocultures intensives de plantes sont privilégiées au détriment des plantes vivrières dans les pays exotiques. On essaye donc de consommer local ou Européen pour les huiles essentielles et surtout on arrête de les utiliser à tord et à travers, je pense notamment aux recettes de lessives ou autres. Dans ce cas précis, le produit étant chauffé il ne sert à rien de mettre des huiles essentielles pour parfumer, utiliser des fragrances beaucoup moins polluantes.

 

 

  • Les huiles essentielles se conservent longtemps : C’est VRAI

Les huiles essentielles peuvent se conserver des années et certaines redoublent d’efficacité avec le temps également. Les huiles essentielles qui se conservent les moins bien sont les huiles essentielles issues d’agrumes qui ne se conservent pas plus de deux ans et dans de bonnes conditions. Sur la plupart des huiles essentielles vous pouvez lire qu’elles se conservent 5 ans, on peut en fait les utiliser jusqu’à dix ans ( toujours en les conservant bien ). Après cette période on considère qu’il ne faut plus les utiliser pour de l’aromathérapie mais plus en guise de fragrance ou de parfum pour la maison etc

 

  • Les huiles essentielles sont toujours naturelles : C’est FAUX

Je vous en avais déjà parlé dans mon article  » Comment choisir une huile essentielle de qualité  » , toutes les huiles essentielles ne sont pas naturelles. Il existe des huiles essentielles synthétiques produites en laboratoire. Celles-ci sont moins chères, mais aussi bien moins efficaces. Seules les huiles végétales 100% naturelles font la différence. Il vaut toujours mieux acheter vos huiles essentielles en pharmacies ou dans des boutiques de produits naturels. Vous pourrez vous y procurer des huiles essentielles ehémoTypée (HECT) ou des huiles essentielles botaniquement et biochimiquement définie (HEBBD). On déconseille vraiment leurs utilisations dans l’aromathérapie, vous pouvez les utiliser pour les produits ménagers mais pas pour l’aromathérapie.

 

J’espère que cet article vous a plu, est-ce qu’il y a des choses que vous pensiez vraies et qui au final se révèlent fausses ? Ou inversement ? N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ici ou sur les réseaux sociaux, si vous souhaitez retrouver ce type d’article avec d’autres sujets. 

 

 

Source : ASNM – France info – Blog Je deviens écolo – Consoglobe – Huile et sens

10 commentaires sur “Démêler le vrai du faux : Les huiles essentielles

  1. Bonjour,
    je suis tombé sur cet article très intéressante, surtout dans une période où je remet beaucoup de chose en cause surtout au niveau des huiles essentielles. Dans pleins de recettes de cosmétiques je trouve partout des huiles essentielles mais il y a peu de mise en garde pour qui les huiles essentielles ne sont pas très bonnes. Par exemple, ayant une endométriose et sous progestatif, je me suis rendu compte que beaucoup de produits contenait des huiles essentielles reproduisant la molécule oestrogène. Ces huiles essentielles sont donc interdites pour les maladies hormono-dépendantes comme les cancers mais également les endométrioses favorisé par l’oestrogène. J’étais assez dubitative qu’après l’avoir fait remarqué à ces marques qui utilisait ces huiles essentielles, leur seule réponse ont été « et bien il ne faut pas en utiliser ». Moi je me suis renseigné, mais j’imagine toutes ces femmes avec un cancer du sein ou une endométriose sous progestatif ne pas avoir le temps de se renseigner et utiliser ces cosmétiques.
    Cette position m’a fait que j’évite dorénavant toutes huiles essentielles même celle qui pourraient être bonne pour moi. Je trouve ça vraiment dommage. Peut-être qu’un naturopathe pourrait être d’un meilleur conseil…

    J'aime

    1. Effectivement une naturopathe peut t’aider. Toutes les huiles essentielles ne sont pas mauvaises même dans ton cas et il y aussi des dosages à respecter. Pour beaucoup de cosmétiques par exemple il n’y a pas de problème selon les huiles 😉

      J'aime

  2. Hello!
    Merci beaucoup pour cet article, j’ai appris plein de choses. Je suis en transition naturelle depuis presque un an mais le sujet des huiles essentielles m’embête toujours un peu car leur utilisation me parait complexe si bien que je me limite uniquement au Tea tree et aux hydrolats.
    Tu as éclairé ma lanterne sur plusieurs points, merci pour toutes ces précisions!

    J'aime

  3. La scientologie et la kabale 😂😂 c etait donc ça 😂
    Super article qui permet de remettre les idées au clair ! J aurais aimé quelques points en plus mais peut être avais tu fait le tour en même temps ! Je note aussi pour les sigles . Je pense avoir de bonnes huiles car je fais attention où j achète mais en cas d achat urgent, ça sera utile !
    Merci 😘

    J'aime

  4. Coucou miss
    Articles super complet 👍 j’en ai bcp appris!
    Je ferai une consommation plus raisonnable désormais.
    À bientôt pour d’autres articles vrai ou faux 😉
    Bonne continuation

    J'aime

  5. Très bon article, merci de cette mise au point. On peut lire beaucoup de chose sur internet et aussi dans des livres publiés, qu’il est difficile de faire le tris.
    Étant dans le milieu de la santé oû on est plutôt dans « tel médicament, c’est pour tel problématique » (grossièrement c’est plutôt ça, la réalité est plus nuancé quand même), dans la naturopathie je trouve que c’est moins vrai, ça fait partie des choses qui m’empêche de vraiment me lancer.
    Donc une série sur ce thème idées reçues, j’adore ; je te suis sur instagram depuis un moment et jai confiance en ce que tu propose.
    Je ne connaissais pas les sigles pour différencier les HE d’origine ou crées, merci et hâte de lire d’autres réponses aux idées reçues

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s