Soulager les douleurs de règles naturellement

Depuis quelques années, je vous propose ici ou sur les réseaux sociaux, des astuces naturelles pour vous aider dans vos problèmes intimes. Aujourd’hui, je vous propose une mise à jour d’un des premiers articles du blog, qui concernait, les douleurs de règles.  C’est le sujet qui revient à chaque faq sur instagram ou dans la quasi-totalité de mes consultations. Apprendre à gérer les douleurs de règles, savoir quand il est nécessaire de consulter ou non, atténuer la douleur sans utiliser de médicaments de manière systématique. Dans cet article, je vous propose quelques pistes pour vous soulager. Alimentation, homéopathie, phytothérapie ou encore techniques manuelles, à vos carnets !

           On entend souvent et cela depuis qu’on est en âge d’être réglé, que les règles font mal et que c’est normal ! C’est pourtant faux, même si les règles ne restent pas un moment agréable de notre cycle, la douleur doit pousser à consulter. On retrouve principalement des douleurs « classiques » comme les maux de ventre, les douleurs dans les cuisses ou les problèmes intestinaux. Mais certaines femmes peuvent être prise de douleurs intenses dans l’utérus, de vertiges, de vomissements ou de migraine pendant leurs règles. Ces éléments doivent amener à consulter, médecin, sage-femme ou gynécologue, il est important d’en parler. Cela permet notamment de vous traiter, mais aussi de dépister des problématiques telle que l’endométriose, des cancers du col ou d’autres maladies. Si ce type de contenu et d’informations vous intéresse, je vous invite plutôt à me suivre sur instagram.

.

.

L’homéopathie : Les traitements homéopathiques peuvent être pris en amont ( un à deux jours avant les règles) pour permettre de faire effet immédiatement lorsque votre période de menstruations va arriver.

  • Pour les règles très douloureuses : Chamomilla 5CH, 3 granules, 3 fois par jour.
  • Pour les règles peu abondantes mais douloureuses : Colocynthis 5 CH, 3 granules 3 fois par jour. 
  • Pour les règles douloureuses associées à une migraine : Cyclamen 5 CH, 3 granules, 3 fois par jour. 
  • Pour les règles abondantes, douloureuses avec douleur au pubis et dans les cuisses : Sabina 5 CH, 3 granules 3 fois par jour.
  • Pour les règles douloureuses entraînant pâleur, sueurs froides, malaises : Veratrum album 5 CH, 3 granules 3 fois par jour.

La phytothérapie (notamment sous forme de tisane, rapidement assimilable pour un effet rapide).

Nombreuses sont les plantes à consommer pendant cette période, on conseillera des plantes sédatives en général, mais également sédative de l’utérus et des voies urinaires pour un meilleur confort pendant cette période du mois. Si vous suivez un traitement médicamenteux, précisez-le à votre médecin avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique

  • Tisane anti-douleurs : mélanger 20 g de reine-des-prés (plante), 30 g de pissenlit (feuilles et racines), 20 g de camomille (fleurs), 20 g de bouleau (feuilles), 20 g de mélilot (plante), 20 g de vigne rouge (feuilles), 20 g de passiflore (plante), 20 g de verveine odorante (feuilles). Mélanger 3 cuillerées à soupe de ces plantes dans un litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Filtrer. Boire 3 tasses par jour les 3 ou 4 jours précédant les règles.
  • L’alchémille : Connue pour ses vertus antihémorragiques et décongestionnantes, elle est employée par la phytothérapie traditionnelle pour soulager le syndrome prémenstruel. Elle contribue à une meilleure régularité du cycle menstruel, en relançant la production de progestérone.  A consommer sous forme d’infusion.
  •  La sauge : Excellent tonique réputé pour traiter de nombreux maux, la sauge est utilisée en phytothérapie pour apaiser les douleurs menstruelles, car elle est riche en phyto-œstrogènes. C’est la plante amie des femmes par excellence, mais elle est contre-indiquée pour les femmes enceintes ou allaitant. Ses feuilles sont aussi efficaces fraîches que sèches en infusion.

Vous pouvez également utiliser la phytothérapie sous format de teinture mère notamment avec la teinture mère de framboisser. le framboisier régule et stimule la fonction ovarienne (sécrétion à la fois des oestrogènes et des progestérones). Il provoque les règles et peut-être utilisé pour les cas de hyalinose féminin, dysménorrhées, ménorragies, retard de règles, endométriose, fibromes, ménopause précoce et post-ménopause. Il permet également de diminuer une pilosité excessive chez la femme. C’est un bon antispasmodique utérin pour calmer des règles douloureuses. Tonique utérin, il renforce le système reproducteur féminin, facilite et accélère l’accouchement. Son utilisation comme celle du gattilier doit être fait dans le cadre d’un protocole avec votre médecin, sage-femme ou naturopathe.

.

L’aromathérapie :

L’huile essentielle de Basilic : L’huile essentielle de Basilic présente des propriétés antispasmodiques puissantes. Son utilisation lors de règles douloureuses va permettre de diminuer les spasmes utérins, et donc la douleur liée aux règles. Ses propriétés viennent de sa forte concentration en méthylchavicol, molécule connue pour lutter efficacement contre les spasmes en interagissant à la fois avec les muscles et avec le système nerveux. 1 goutte sur un comprimé neutre ou une cuillère à café de miel 2 à 3 fois par jours.

•  L’huile essentielle d’Estragon : Pour apaiser les contractions de l’utérus c’est la meilleure des huiles essentielles. En effet, le méthylchavicol, un phénol méthyl-éther, contenu entre 65 et 86% dans cette huile essentielle la rend irremplaçable contre les dysménorrhées ; elle lève rapidement les spasmes et calme la douleur. 1 goutte sur le bas du ventre au début des spasmes et douleurs.

  Un bain aux huiles essentielles : Dans un bain d’eau chaude, diluez 5 gouttes d’huile essentielle de cyprès, de genévrier, de sauge sclarée et de laurier noble, dans 15 gouttes d’huile végétale.  Restez environ 15 minutes dans le bain tout en vous massant le ventre et le bas du dos. Les huiles essentielles doivent obligatoirement être mises dans un dispersant avant de les mettre dans l’eau du bain ( huiles, avoines ou lait ).

.

.

Les petits trucs en plus :

  • Réduire sa consommation de sel pendant la période des règles, en commençant si possible deux jours avant. Le sel favorise la rétention d’eau.
  • Ne pas pratiquer un sport trop brusque ou l’adapter pendant cette semaine en y allant beaucoup plus doucement. Certaines positions de yoga sont d’ailleurs conseillées pendant cette période pour réduire les douleurs liées aux menstruations.
  • Notre copine la bouillotte, l’unique et la seule pendant cette période à nous faire du bien, en réchauffant cette zone, les muscles utérins qui se contractent sont mois tendus.
  • Changer son alimentation, si vous êtes une habituée des grosses douleurs, les aliments riches en Oméga 3 comme les poissons gras, par exemple le saumon ou la sardine) ont une activité anti-inflammatoire qui vous aidera à vous sentir mieux, et surtout pendant 5 jours bannissez le café
  • Pensez à anticiper vos douleurs de règles, si vous êtes souvent sujette à ce type de douleurs, pensez à commencer vos traitements naturels quelques jours avant.

J’espère que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas à donner également vos petites astuces à vous en commentaire de l’article. Certaines choses vont très bien marcher pour certaines femmes et d’autres pas du tout. Je vous invite aussi à consulter l’article spécifique au syndrome prémenstruel disponible sur le blog.

Derrière Sois bio et bats-toi il y a également Louise, naturopathe de 29 ans qui propose également un cabinet de naturopathie à distance pour accompagner le plus de personne possible à travers la France et l’étranger vers le naturel. Vous pouvez retrouver sur le site du cabinet, les différentes consultations que je propose notamment des accompagnements au niveau de l’hygiène vitale, de la nutrition, mais aussi dans un parcours d’arrêt de contraceptif. Vous pouvez me contacter et prendre rendez-vous directement sur le site.

20 commentaires sur “Soulager les douleurs de règles naturellement

  1. Bonjour, je me permets d’ajouter un petit commentaire au sujet des contre-indications, ayant beaucoup utilisé les HE de basilic tropical et d’estragon, pour mes douleurs au ventre (remède hyper efficace): ces HE ont un effet « oestrogen-like », elles miment l’actions des œstrogènes. Elles ne doivent donc surtout pas être utilisées lorsqu’on a un ou plusieurs fibromes utérins. Comme cela concerne énormément de femmes (beaucoup ne sachant pas d’ailleurs qu’elles ont un fibrome, avant de le découvrir lors d’une échographie pelvienne), ça me semble très important de le préciser. J’ai moi-même un fibrome depuis quatre ans et il a doublé de volume (les fibromes grossissent en partie sous l’effet des œstrogènes). Je pense que mon utilisation régulière des HE de basilic, estragon et laurier noble n’a pas dû arranger les choses…
    Bises et merci pour tes articles super intéressants!

    J'aime

  2. Je suis ravie de tomber sur ta rubrique Vagina power, c’est chaque mois le même combat contre son corps. J’ai des règles très douloureuses, j’essaie au maximum de ne pas prendre d’anti-inflammatoires (seul chose qui fonctionne), mais je souffre. Je souhaitais trouver une alternative naturelle. Et c’est là que ton article intervient, clair et simple à appliquer toutes les astuces. Je serai très contente de faire un retour lorsque j’aurai trouvé un équilibre. À très vite.

    J'aime

  3. Merci pour cet article. L’huile essentiel d’estragon est devenue mon meilleur ami.
    Je rajouterai également l’huile végétal d’onagre en gélule qui aide bien
    Et également d’osteopathie qui peux aider.
    Je ne sais plus comment me l’avais explique mon osteo mais en gros, mon utérus était « tendu » et ducoup pour évacuer le sang lors des menstrue, il se contractait beaucoup plus. Le fait de demeler un peu tous les noeud fait qu’il se contracte plus facilement et donc c’est moins douloureux. 1 an sans grosse douleur c’est tellement agréable.
    La 1er jour et obligé d’être allité.
    Et sinon on peux concilier huile essentielle estragon et tisane de sauge sans danger ?

    J'aime

  4. Merci pour ce super article. J ajouterai les infusions de framboisier. Très efficace sur moi, j en prends 3 le premier jour, le plus douloureux et ca me soulage très efficacement.

    J'aime

  5. Super article, et très joli site.
    Mais j’ai une question, vous conseillez la reine des prés lors des règles, certes elle est anti-douleur, mais aussi fluidifie le sang et favoriserait les règles hémorragiques, non ?
    Je suis à l’écoute de votre avis, d’avant que ce n’est pas la première fois que je vois cette recommandation.

    J'aime

  6. Débarrassée complètement de règles douloureuses présentes depuis de nombreuses années avec une prise de l’alchemile en gemmothérapie, quelques gouttes à plusieurs reprises diluées dans de l’eau et puis adieu les douleurs et vive le sport !!!!! Incroyable mais vrai et à tester et partager avec le plus grand nombre car les gynécologues et ceux qui vendent le Spasfon n’ont pas intérêt à diffuser cette info … Il n’est pas nécessaire de le prendre à vie, c’est un soulagement durable et efficace…

    J'aime

  7. Super cet article, bien que je ne me sente pas très concernée je trouve que c’est très utile étant donné le nombre de femmes concernées. Moi c’est plutôt la (grosse) déprime qui est associée aux règles. D’ailleurs, aurais-tu des astuces naturelles pour réguler l’humeur à cette période ?

    J'aime

  8. Génial merci.
    Pour moi , le vrai « life changer » a été les capsules d’huile de bourrache ! A prendre quelques jours avant les règles..idealement la semaine avant et puis pendant. M a g i qu e.
    Existe sous huile de bourrache pure ou avec de l’huile d’onagre aussi. Ou même avec de l’huile de poissons..
    Un must!

    Aimé par 1 personne

  9. Quant à la nourriture, j’avais remarqué que gras, sucré, etc pendant le cycle n’aidaient pas. Une alimentation saine et du sport peut bien aider aussi. Des douleurs trop intenses sont anormales et peuvent faire penser à d’endométriose, il faut consulter.

    J'aime

  10. Merci pour ces astuces. J’en rajoute une très efficace : pendant le cycle (mais surtout pas en période de règles), prendre régulièrement du gingembre (confit, en décoction ou le gingembre des jap), c’est magique ça fait disparaître les douleurs quinze jours après! Ne pas prendre en période de règles (même si ça atténue les douleurs), car cela fluidifie le sang et peut donc donner des règles hémorragiques. L’acupuncture aide aussi pas mal. Et la tisane de framboisier aussi je crois? (À vérifier).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s