Santé·Sujet Tabou·Vagina Power

Stop aux lubrifiants industriels

Aujourd’hui on dit stop aux lubrifiants industriels, le sexe n’étant pas tabous sur mon blog, je me suis intéressé à la composition des lubrifiants de grandes marques et aux alternatives naturelles beaucoup moins nocives pour le corps et pour l’environnement.

Bonne lecture ! Pour vous donner une idée 40 % des produits d’hygiène et de beauté (71 % des fonds de teint) comportent au moins un perturbateur endocrinien, selon une enquête de l’Institut Noteo, révélée en 2013.

traiter-sexualite-hypnose-574-848566.jpg

De quoi sont composés les gels lubrifiants industriels ? La plupart des gels lubrifiants ont la même composition de base ( soit disant de l’eau ), alors je me suis amusé ( bien grand mot ) à décrypter pour vous, l’un des plus connus ( qui commence pas D et fini par rex ) Composition d’un gel lubrifiant basique : Hydroxyéthyl cellulose 2 %, propylène glycole 10 %, acide benzoïque 0,15 %,  0,02 %, eau purifiée 87,52 %.

Hydroxyéthyl cellulose : Origine végétale  et/ou synthétique, ce produit ne constitue pas de danger pour la santé particulier.

Eau purifiéeUne eau purifiée est une eau issue d’un traitement physique destiné à supprimer les impuretés. L’eau distillée et l’eau déminéralisée (aussi appelée déionisée), souvent utilisées en laboratoire et dans l’industrie, sont des exemples bien connus.

Propylène glycole :  Le propylène-glycol est réputé peu toxique. Les effets observés font suite à son emploi dans des médicaments, des aliments ou des produits cosmétiques. Les expositions professionnelles provoquent des irritations cutanées et muqueuses et rarement des allergies cutanées. Cependant des intoxications médicamenteuses ont été décrites chez l’enfant à type d’insuffisance rénale aiguë ou de crises convulsives guérissant sans séquelle à l’arrêt de l’exposition.Des troubles neurologiques allant de la simple torpeur jusqu’au coma ont été également observés.

  • Intermédiaire de synthèse pour la fabrication de résines synthétiques, notamment polyesters insaturés.
  • Solvant, émulsifiant, humectant ou conservateur dans l’industrie alimentaire, l’in­dustrie pharmaceutique, les cosmétiques et les produits d’hygiène corporelle.
  • Composant de fluides hydrauliques, antigels, liquides de freins, liquides réfrigérants.
  • Solvant dans l’industrie des encres d’imprimerie, co-solvant de peintures à l’eau.
  • Constituant de produits de nettoyage liquide, détergents…

 

Acide benzoique:  ( là on se marre les gars ) : L’effet secondaire le plus couramment rapporté est d’ordre allergique : asthme, urticaire, symptômes cutanéo-muqueux et respiratoires sur des personnes sensibles. Mais aussi cancérigène potentiel, Abaisseur du taux de glycine et bien sur neurotoxique !

Hydroxyde de Na : L’hydroxyde de sodium pur est appelé soude caustique, dans les conditions normale, c’est la forme solide cristaline.Ce produit, matière importante de l’industrie chimique, capitale pour le contrôle d’un milieu alcalin ou la régulation d’acidité dans un procédé, est aussi courant dans le commerce, sous forme de paillette ou de solution ; il est vendu par exemple comme déboucheur de canalisations et produit de nettoyage ( au cas ou il faudrait faire une petite lessive dans notre vagin ).

images (1)

Enfin bref tout ça pour vous dire ( au cas ou vous n’auriez pas compris) que les lubrifiants industriels sont un des produits les plus nocifs pour le corps et que l’on trouve d’autres moyens beaucoup plus naturels d’aider notre corps pendant les rapports sexuels.

Si le sujet vous intéresses j’avais déjà écrit un premier article sur le bien-être intime et sexuel avec plusieurs astuces pour ne pas utiliser de produits industriels et cracra.

Si il vous fallait encore deux trois arguments pour passé aux lubrifiants naturels en voici :

  • C’est économique ! entre un gel cracra à 7 euros qui dire deux mois  et une huile végétale qui dure 12 mois, le choix est vite fait !
  • Et écologique, pas de plastique ou de dérivé de la pétrochimie dans vos produits.
  • Des lubrifiants qui durent longtemps, la plupart étant à base d’eau dans la grande distribution ils s’évaporent au bout d’un certain temps, ce n’est pas le cas pour les lubrifiants naturels !
  • Des lubrifiants naturels ET comestibles ( pas de sujets tabous ici ! ) et ça sa fait parfois toute la différence .

 

Les alternatives naturelles :

Alors forcément je suis bien gentille avec mon histoire de lubrifiants disponibles en grandes surfaces ou en pharmacie MAIS par quoi les remplace-t-on ? Rien de plus simple car la plupart des personnes étant déjà passées au naturel on déjà les produits dans leurs salles de bains, sinon direction une boutique bio pour quelques euros.

L’huile de coco : 

Oui je sais encore elle ( ce n’est pas de ma faute si elle fait à peu près tout et n’importe quoi ). L’huile de coco c’est ma chouchoute pour ce genre de petit problème intime, je l’utilise en lubrifiant mais aussi en gel intime ( recette super simple disponible sur le blog ) lors de démangeaisons ou de sécheresse intime etc.

A favoriser pour cette utilisation une huile de coco BIO ! Pourquoi ? simplement car cette utilisation est interne et que l’on se doit de préférer des produits 100 % naturels et bio pour notre bien-être intérieur ( c’est le cas de le dire ! )

Pour le lubrifiant : Prélever quelques grammes du bout des doigts d’huile de coco à appliquer sur la zone souhaité ( intérieur et extérieur ) à savoir que l’huile de coco est aussi bonne pour la gent féminine que pour les hommes. L’application peut être renouveler autant de fois que voulu lors du rapport et même après si la peau est irritée.

Pour le gel intime : La recette est ci dessus, il est à utiliser lors des périodes de démangeaisons et/ou après un rapport intime sous la douche pour prévenir les irritations.

ATTENTION : L’huile de coco et les préservatifs en latex ne font pas bon ménage ! si c’est le préservatif est votre moyen de contraception , il vaut mieux ne pas utiliser d’huile végétale.

recette-aloe-vera

 L’aloe vera : 

ENCORE LUI ! Oui MR est absolument partout ! encore une fois l’aloe vera est un indispensable de la salle de bain et de la maison d’une acro au naturel ! Il a presque a même texture que les gels lubrifiants industriels ( bon point pour celles qui résiste un peu à tester de nouvelle chose ).

L’aloe vera à la même fonction que l’huile de coco dans ce cas ci, il peut être utilisé en tant que lubrifiant mais aussi en tant que gel apaisant pendant et après le rapport si celui si entraîne des douleurs, des picotements ou des démangeaisons.

ATTENTION cependant, l’aloe vera qui n’est pas 100% pur / naturel / bio peut entraîner une sensation de sécheresse ( ça serait bête vu le sujet ) faites donc attention à en choisir un de bonne qualité.

images

Les huiles végétales en général : 

Alors forcement vous y aurait pensé suite à l’huile coco, les huiles végétales qu’importent vos préférences sont aussi de très bons lubrifiants naturels pour les rapports sexuels. Mais certaines sont à préférer plus que les autres.

  • L’huile de coco : Comme décris plus haut, pour sa douceur et ses propriétés anti mycosiques.
  • L’huile d’argan : Ses acides gras ont une action intéressante sur la souplesse et l’élasticité de la peau, elle est aussi très douce et à des bienfaits cicatrisants.
  • L’huile d’amande douce  : Elle est hydratante et apaisante, elle sent naturellement assez bon et fait partie des huiles végétales les moins chères du marché.

 

J’espère que cet article vous plaira, n’hésitez pas à la partager autour de vous et à me laisser vos impressions et petits secrets en commentaire.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Stop aux lubrifiants industriels »

  1. J’ai ce genre de problème et peine à fleuve rouge des solutions qui fonctionnent alors je vais tester tes propositions. Merci beaucoup d’oser aborder ce genre de sujet 😊

    J'aime

  2. Bonjour !
    C’est chouette comme article, on parle peu du sujet ! Il y a l’asso Générations Cobayes qui fait de la prévention sur les risques pour la santé des perturbateurs endocriniens, et ils parlent un peu de lubrifiants et préservatifs, à travers les 7 commandements de l’éco orgasme ! http://www.generationscobayes.org/les-7-commandements-de-l-%C3%A9co-orgasme
    Je suis bénévole dans cette asso, et justement quand on fait des conf on distribue des préservatifs aux lubrifiants sans parabens 😀

    J'aime

  3. Waw je n’avais jamais pensé que les lubrifiants industriels étaient « mauvais » étant donné la zone sensible qu’ils concernent… merci pour ces explications et astuces ! Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s