Comment traiter les mycoses vaginales naturellement ?

On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel update d’un ancien article que j’avais fait au tout début du blog  et auquel je voulais apporter plus de précisions. On reprend donc le sujet tabou ( pour beaucoup ) : Les mycoses féminines et les moyens de les traiter naturellement.

Pourquoi refaire un article sur le sujet ? L’article était un des plus lus du blog, mais en le relisant, j’ai trouvé que cela manquait d’informations et les nouvelles astuces découvertes en un an n’avait pas été ajoutées. Pourquoi le sujet des mycoses ? Premièrement c’est un sujet tabou pour la plupart d’entre nous, deuxièmement c’est un sujet qui touche ou touchera dans sa vie une femme sur deux, troisièmement, il y a un gros vide d’information sur le traitement en douceur des problèmes typiquement féminins, quatrième point, j’ai eu ce problème qui a traîné pendant très très longtemps j’ai tout essayé ( ovule, crèmes, gels lavants etc )sauf le naturel à l’époque. J’en suis désormais totalement débarrassé hors petite rechute de temps à autre.

J’ai également suite à certains de vos commentaires ou de demandes pendant mes consultations été lire certains articles disponibles sur internet et j’ai été atterré. S’il vous plait, avant d’utiliser les huiles essentielles ou des astuces complètement WTF, prenez le temps de vérifier les informations et de demander l’avis de votre pharmacien, d’un médecin, sage-femme, infirmière ou naturopathe. On oublie tout de suite les gousses d’ail à introduire dans le vagin, les tampons imbibés d’huiles essentielles, en plus d’être totalement inutile, ses astuces sont dangereuses pour votre santé.  Deuxième point qu’il est ESSENTIEL de préciser ( et je vous donne mon avis en tant que naturopathe ici ), ARRETEZ de vous soigner sans avoir fait un ECBU ( examen urinaire ) ou un prélèvement vaginal pour vérifier la mycose. Les symptômes d’une mycose sont divers et variés et peuvent aussi correspondre à 99 autres problèmes, champignons ou bactéries différentes. Pour être bien prise en charge, celles-ci doivent être présentes dans votre corps, sinon vous soignez possible un mal qui n’est pas le bon. Insister également auprès de vos médecins traitant pour avoir une ordonnance et un dépistage avant de prendre les traitements et n’utiliser pas systématiquement des ovules à chaque démangeaison.

Troisième point, TRÈS IMPORTANT, les mycoses (les vraies celles dépistées) ne sont pas traitable uniquement avec la naturopathie ou des méthodes naturels. Il faut traiter la mycose par allopathie ( médecine classique ) puis corriger le terrain et adapter son alimentation et ses habitudes pour éviter les rechutes. Je le dis à mes patientes, je vous l’explique sur les réseaux sociaux et je vous le rabâche ici !

ATTENTION : Les mycoses vaginales sont absolument aucun ( aucun, aucun, aucun ) rapport avec la propreté ou l’hygiène d’une personne. La plupart sont causées par un dérèglement de la flore vaginale, celle ci peut être abîmée ou altérée par les médicaments, un excès de toilette intime, du diabète, un terrain plus a risque que d’autres et souvent les grossesses .Un champignon le plus souvent le candida albicans se développe alors dans le vagin.

 

 

Quelques chiffres : 

  • Comme 75% des femmes au cours de leurs vies, vous serez un jour, confronté à ce problème.
  •  40 a 50 % des femmes ont au moins eu 2 à 3 épisodes de vaginite au cours de leurs vies.
  • 10 à 20 % des femmes souffrent d’une candiose vaginale récidivante.

Pour soulager pendant la crise :

  • Un bain de siège au bicarbonate : ou un bain tout simplement à faire pendant la crise, et à l’apparition des premiers symptômes. Ajouter un demi-verre de bicarbonate de soude dans le bain dans une eau tiède. Valable pour les femmes enceintes . Le bicarbonate va enlever l’acidité présente dans l’eau du bain ,rendant son ph neutre. Dans un deuxième temps le bicarbonate va apaiser  l sensation de brûlure du à la mycose.
  •  L’aloe vera : A appliquer au doigt sur la vulve et à l’intérieur du vagin après la toilette et lors des crises de démangeaisons. Valable pour les femmes enceintes. L’aloe vera va calmer et apaiser l’irritation due aux démangeaisons .
  • Huile essentielle de Lavande + aloe vera : Prendre un coton propre ( ni gant de toilette ni serviette). Etalez sur le coton une c à c d’aloe vera. Ajoutez une goutte d’huile essentielle de lavande fine. .Tamponnez légèrement  sur la partie à traiter. Ne pas utiliser pour les femmes enceintes ni allaitantes. L’aloe vera calmera les douleurs de brûlures et la lavande fine préviendra la prolifération de la bactérie. Attention : Il se peut que les premières minutes la mixture vous brûle légèrement, c’est normal une sensation de froid apaise dans les minutes qui suivent .

Pour soigner ( en complément du traitement ovules + crème ) : 

  • Les probiotiques : Les probiotiques que l’on trouve en pharmacie et pharapharmacie classique, l’alimentation peut-être aussi une source importante de probiotique , il faut simplement bien choisir ses aliments (yaourt fermenté, le kéfir, la choucroute , les cornichons, le miso, le vinaigre de cidre) à incorporer dans votre alimentation. Les probiotiques vont aider la flore vaginale à retrouver son équilibre naturellement. Ils sont aussi fortement recommandés lors de la prise de médicaments en particulier des antibiotiques qui chamboulent complètement la flore intérieure.
  • Huile essentielle de Sauge sclarée : Massez-vous le bas du ventre avec une goutte d’huile essentielle de sauge sclarée. Laissez pénétrez , 3 fois par jour pendant la mycose. En plus de lutter contre la douleur des règles (qui surviennent généralement après un épisode de vaginite), elle va renforcer le système immunitaire dans cette zone.

 

 

Pour prévenir  les récidives : 

  • Bien choisir ses produits pour le corps : Le grand public n’en n’a pas toujours conscience mais les produits concernant l’hygiène intime (particulièrement les lubrifiants et les gels nettoyants sont extrêmement nocifs). Si vous ne voulez pas faire un produit homemade acheter en priorité des produits bio et sans parabens de préférence.
  • Créer son soin lavant : J’ai réalisé cette recette il y a un an et je l’utilise quotidiennement. Vous avez été plusieurs à me faire parvenir vos avis tous positif sur ce produit qui ne reviens à presque rien et qui est parfait en cas de mycose et de récidive. La recette à base d’huile de coco est expliquée en détail sur cet article.
  • Réduire sa consommation de sucre blanc : Pourquoi ? parce que le sucre c’est l’aliment de base du Candiose, pendant cette période on évite TOUT les sucres , le sucre blanc, roux le miel, l’aspartame et compagnie.
  • Eviter les endroits humides : On déconseille fortement les endroits humides lors de périodes de crise, piscine, bain trop chaud, sauna ( en plus d’être de nid à bactéries ) les champignons tels que le candiose adore les endroits chauds et humides ou ils peuvent se développer tranquillement.

 

Si vous avez déjà été en proie avec ce genre de problème quelques règles s’imposent pour éviter les mycoses récidivantes : Porter des sous-vêtements en coton et non en matière synthétique, ne pas porter de pantalon trop serré, bien sécher son corps après la douche, faire une cure de probiotique des que le médecin nous met sans antibiotique (quand ceux-là sont obligatoire).

J’espère que cet article vous sera utile, n’hésitez pas à le partager autour du vous ou sur les réseaux sociaux et à me donner vos astuces ou infos en commentaire pour compléter la liste de ses astuces naturelles. Je vous laisse à disposition une liste d’articles relevant du même sujet disponible sur le blog., à découvrir dans la catégorie Sujet tabou ou Vagina power.

 

Si vous avez besoin d’un accompagnement naturopathie, n’hésitez pas à prendre contact via le site de mon cabinet. Les consultations sont toutes disponibles à distance. Les consultations en présentiels, ne reprendrons qu’ à la fin de la crise sanitaire.

41 commentaires sur “Comment traiter les mycoses vaginales naturellement ?

  1. Bonjour,
    Merci infiniment pour tout ce que vous nous partagez dans vos articles. Cela fait peu de temps que j’ai découvert votre blog et j’aime déjà beaucoup votre contenu ! Et si vous me le permettez, j’aurais quelques questions concernant l’astuce du  » bain de siège au bicarbonate ». J’ai bien compris que celle-ci est à faire uniquement si on souffre bien d’une mycose vaginale (relevée pars des analyses type ECBU ou par Prélèvement vaginale) au risque d’empirer les chose si ce n’est pas le cas. Mais je me demandais, si cette astuce pouvait être réellement supportée par le vagin et sa muqueuse ? En effet, je ne peu m’empêcher de penser qu’un peu de cette solution au bicarbonate peut rentrer à l’intérieure de notre vagin lorsqu’on est assis sur le bain. D’où ma question : est-ce qu’il peut y avoir des intolérances, et si oui , auriez vous un petit conseil pour tester cette astuce sans risquer d’être irritée et/ou brulé ?
    Ensuite, j’ai lu un autre de vos articles qui concernaient « Les irritation vaginales » et dans ce dernier vous conseilliez de faire une Eau de rinçage au « vinaigre de cidre » uniquement pour les parties externes du vagin. Est-ce que cette astuce peut s’utiliser également pour soulager une mycose lorsqu’on n’a pas encore fait des analyse type ECBU ou Prélèvement vaginale ? Car en lissant vos 2 articles j’ai l’impression que le vinaigre de cidre et le bicarbonate ont a peu près les mêmes propriétés (assainir et apaiser) mais pourtant le bicarbonate aggrave les symptômes s’il ne s’agit pas d’une mycose vaginale.
    Je me permet de vous poser ces questions, car je souffre de mycoses récidives et après avoir lu vos articles, j’ai consulté ma Sage-Femme qui me suis en gynécologie pour parler de vos astuces. Elle admit ne pas connaître l’astuce au vinaigre ni au bicarbonate, mais qu’à première vu, cela lui semblait abrasif et que par conséquent elle aurait tendance à le déconseiller, tout comme le fait de mettre du gel de aloe vera pure en intra-vaginal ( par contre mettre de l’aloe vera sur les parties externes du vagin n’a aucun danger d’après ma Sage-femme , pour celles qui liront mon commentaire et qui se pose la question ). Mais elle m’a encouragé à vous interpeller étant donné que vous être naturopathe. Évidement, j’aurais aimé prendre une consultation avec vous mais pour l’instant je n’ai pas les moyens de mes les offrir, alors en attendant je vous fais part de mes interrogations sur les astuces que vous partager publiquement.
    En espérant avoir un retour de votre part, je vous remercie une fois de plus pour nous instruire sur des sujets importants.

    J'aime

    1. Hello je t’invite également à regarder les autres commentaires pour te donner une idée. Le bicarbonate n’est en aucun cas abrasif c’est vraiment une idée pré conçu sur le sujet. De même au niveau de l’aloe vera c’est un des composants principales des ovules que l’on insère justement entièrement dans le vagin. Il est un peu dommage de voir encore des professionnels de santé réduisent les médecines alternatives de cette manière simplement sous prétexte qu’ils n’y sont pas formé 😉 Même si je comprends le fond, il est préférable de se renseigner avant de dire à un patient que tel ou tel produit peut-être dangereux sans le connaître dans son entièreté. Le vinaigre peut en effet réduire les démangeaisons mais quand il s’agit de mycose vulvaires uniquement ( à ne pas confondre avec la mycose vaginale ) souvent la bactérie n’est pas la même ou la personne confond mycose vaginale et des démangeaisons 😉 j’espère avoir répondu à vos questions 😉

      J'aime

  2. Merci pour ce bel article 🙂
    J’essaie tes conseils, cependant lorsque j’applique de l’aloe vera j’ai une forte sensation de brûlure, est-ce normal ?
    Merci 🙂

    J'aime

    1. Bonsoir !!! J’ai actuellement une mycose (test positif) j’en souffre beaucoup, j’ai mis une ovule dimanche soir ainsi que la crème, aujourd’hui mercredi sa fait donc 3jours j’ai toujours d’énormes démangeaison brûlures et je suis intouchables… j’ai du gel d’aloe 98% à la maison, peut on en mettre à l’intérieur du vagin ou non? Si oui comment svp.. merci de la réponse

      J'aime

  3. Merci infiniment pour ce que vous faites pour aaider les personnes souffrants des mycoses ces astuces me seront d’une importance capitale parceque j’en ai beaucoup souffert de ce dernier.Dieu vous bénisse et vous inspire d’avantage afin que vous continuez d’aider les gens.vive scéance et longue vie àla médecine naturelle.

    J'aime

  4. Super article !
    Etant concernée personnellement par le problème actuellement je suis tes conseils et l’aloe vera + l’huile essentielle de lavande soulagent bien 😉
    Merci 😚

    J'aime

  5. Salut Louise,
    J’ai parlé de tes conseils avec ma gyneco et elle m’a prescrit des ovules que la pharmacie prépare à base d’HE de laurier noble, palmarosa, thym et géranium rosat. Et en plus matin et soir, application du mélange d’HV d’amande douce avec HE de laurier noble plutôt que la lavande fine. Et ça fonctionne très très bien. L’odeur des ovules est sacrément forte, pour celles qui en utilisent pas souvent ou leur conjoint, mieux vaut les prévenir !! 😉
    Bonne journée à toutes

    J'aime

  6. Je fais une récidive après chaque règles depuis 3 mois … 3 mois non stop de mycoses+ mycoplasmes…
    La gygy m’a prescrit jusqu’à maintenant 2 antifongiques , 3 angifongiques locaux crème à corticoides pour les allérgies et 2 antibiotiques pour les mycoplasmes sans aucune amelioration ! Svp je fais comment ? Mes règles approchent et je sais que ça va barder encore ! Je fais quoi en période de règles pour empêcher les récidives ? Et les huiles essentielles à utiliser pour combien de temps? Et est-ce que c’est efficace même pour mon cas ( trop récidivé ) ?

    J'aime

  7. J’ai souffert pendant 2 ans et demi de mycoses (à 35 ans, je n’en avais jamais eu) qui commençaient quelques jours avant mes règles. J’ai essayé un tas de choses en médecine traditionnelle mais aussi des recettes plus douces comme vous le proposez. Rien n’y a fait. Je soupçonnais mon stérilet au cuivre (mes soucis avaient débuté quelques temps après sa pose) mais tous les professionnels m’ont assurée qu’il n’y avait aucun lien. J’ai finalement décidé de le faire retirer et depuis je ne souffre plus de mycoses.

    J'aime

  8. Bonsoir, super article! Je connaissais déjà les probiotiques et l’huile de coco avec de l’he d’arbre à thé. Je voudrais savoir en quelle quantité utilisez-vous le bicarbonate de soude quand vous n’avez qu’une douche? Merci. Je vais aussi essayer de manger moins de sucre et boire moins de café 😉

    J'aime

  9. Super article! Il va m’être d’une grande utilité!
    Juste une petite précison pour l’Huile essentielle de Sauge sclarée, quand tu dis masser le bas ventre, il faut masser où exactement…?

    J'aime

  10. Bonjour,
    Très bon article merci 🙂
    Pour l’application gel d’ale vera et lavande peut on en mettre à l’intérieur du vagin ?Juste 1 fois par jour si j’ai bien compris.
    Quels probiotiques conseillez vous pour soigner la mycose ?
    Merci beaucoup

    J'aime

      1. Merci beaucoup de votre réponse
        J’ai une dernière question après j´arrête promis 😊
        l’HE de Tea Tree combinée à l’huile de coco peut il être un remède pour la soigner également (pour l’avoir vu un peu partout ) je ne sais plus où donner de la tête!

        J'aime

    1. Bonjour Comment ça ? pour les mycoses en application cutannée. Il peut se faire directement chez soi ( voir tutoriel disponible sur le blog ) ou s’acheter en magasin bio et désormais aussi en grande surface pour certaines marques.

      J'aime

      1. Bonjour, merci pour votre réponse. Oui pour les mycoses en application cutanée. Je viens d’aller voir le tutoriel, c’est donc en gel qu’il faut l’appliquer ?

        J'aime

  11. Excellent article ! Si je peux faire une suggestion, les huiles essentielles d’arbre à thé et d’hélichryse traitent bien la mycose également. L’HE d’arbre à thé peut s’appliquer directement sur la peau et l’autre doit être diluée (dans l’huile de coco par exemple).

    J'aime

  12. Merci beaucoup pour cet article !!! Je ne pensais pas qu’on pouvait soigné une mycose avec des huiles essentielles !!! Je suis quelqu’un de très pudique et en parler à mon médecin c’est très difficile ! je vais essayer vos conseils 🙂
    Sur ce site https://heureu.com/h/sante/ on parle également de mycose mais pour les pieds, est-ce que vous avez aussi des astuces naturelles ?

    J'aime

  13. J’en faisais souvent, et à force d’en discuter avec ma gynéco, je n’en ai plus du tout.
    Pour ma part, je ne me lave surtout pas dans le vagin avec le moindre produit, c’est comme la bouche, je n’y mets pas de savon ! Du coup, ma flore vaginale est en bon état. Et pour m’essuyer, je me tamponne le sexe avec un mouchoir en papier, pas très écolo mais c’est vraiment le point final qui m’a permis de ne plus subir ces mycoses !

    J'aime

  14. Bonsoir,
    J’utilise beaucoup les plantes pour me soigner et les décoctions de Bardane sont très très efficaces pour ça ! (à boire tous les jours pendant une semaine – j’en bois aussi quand je n’ai rien, en prévention). L’ail fait des merveilles aussi, à manger ou à mettre à l’intérieur du vagin. L’huile de calendula est aussi très efficace: à appliquer localement sur les zones touchées (pas à l’intérieur par contre).
    Aussi, je me suis beaucoup renseignée sur les huiles essentielles qui pourraient nous être utiles face à une mycose, et il y en a très très peu qui peuvent s’appliquer sur les muqueuses (il me semble que c’est le cas pour la lavande par exemple…pas conseillée.) Par contre l’huile essentielle de Monarde fistuleuse c’est bon! (mélangé au calendula, et à l’extérieur seulement).
    Voilà voilà…
    🙂

    J'aime

  15. Merci pour cet article ! Ce sujet étant trop considérée comme tabou, on a du mal à trouver des solutions naturelles… voici des astuces bienvenues 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s