Comment soigner les cystites au naturel

On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article spécial vagina power, les cystites sont un vrai problème pour la majorité des femmes.  Que ce soit la cystite simple de l’adolescente après les premiers rapports sexuels, l’infection post-ménopausique ou la cystite à répétition à tout âge, l’infection urinaire basse perturbe la qualité de vie de nombreuses femmes. On se retrouve donc aujourd’hui pour des astuces naturelles pour les éviter, les soigner et éviter les récidives.

 

images (1)

 

Une cystite qu’est ce que c’est : Il s’agit d’une inflammation de la paroi de la vessie, d’origine infectieuse ou non, touchant essentiellement les femmes. La raison principale est d’ordre anatomique. En effet, l’urètre étant très court chez la femme (2 cm en moyenne) et situé très proche des organes génitaux et digestifs, il arrive que certaines bactéries puissent remonter depuis la vulve jusqu’à la vessie, par l’urètre, et déclencher une infection aiguë. Ceci explique notamment le fait qu’une infection des voies urinaires soit très fréquemment causée par des organismes issus de la flore fécale. Ceux-ci colonisent successivement le vagin, l’urètre et enfin la vessie. Il existe aussi des formes de cystite non infectieuse qui ne sont pas du a des bactéries et elles sont beaucoup communes que l’on ne croient.

Les symptômes : Le début des symptômes survient généralement brutalement. Une envie fréquente d’uriner, la nuit comme le jour, se limitant parfois à quelques gouttes : il s’agit de la pollakiurie. Elle se manifeste par des douleurs localisées au-dessus du pubis, des brûlures mictionnelles survenant au moment d’uriner, une présence occasionnelle de sang dans les urines appelée hématurie. En dehors de la survenue de complications, les personnes atteintes de cystites ont rarement de fièvre. Enfin l’urine est souvent trouble et dégage une odeur désagréable.

Médecine allopathique ou médecine alternative : Tout dépend de votre cystite, si vous n’en faites jamais il y a des chances pour que celles ci soit d’origine infectieuse ( à vérifier avec une analyse d’urine ), si vous êtes sujette aux cystites à répétitions elles ne sont souvent pas d’origine bactérienne, oubliée donc les antibiotiques qui font souvent plus de mal que de bien ( dans ce cas précis, dérèglement de la flore intestinale et vaginale ).

images

 

Quelques conseils pour les éviter : 

  • Après être allé aux toilettes, il est notamment recommandé de s’essuyer d’avant en arrière, afin d’éviter la contamination par des germes du tube digestif ; Penser à répartir les boissons au long de la journée, et ce, même sans sensation de soif.
  • Boire beaucoup d’eau facilite la vidange vésicale et prévient de la remontée des germes ;
  • Eviter de porter des vêtements trop moulants et/ou synthétiques ou d’utiliser des savons irritants.
  • Ne pas oublier de se laver les mains tout au long de la journée avec de l’eau et du savon, en particulier lorsque vous urinez ou allez à la selle.
  • Uriner après chaque rapport sexuel permet d’éliminer et d’éviter la prolifération de germes contractés pendant les relations sexuelles.
  • Uriner régulièrement, de 4 à 5 fois par jour, à horaires réguliers répartis tout au long de la journée et ne pas se retenir.
  • Changer régulièrement de protection périodique durant les règles afin de ne pas favoriser une stagnation microbienne.
  • Utiliser des savons bio, on évite au maximum les produits vendus dans le commerce spécialement pour cette partie de notre corps bourré de produits cracra, je vous invite à lire ces deux articles Comment traiter les mycoses vaginales naturellement et combattre la sécheresse vaginale. 

 

téléchargement

 

Soins et remèdes naturels : 

  • Le bicarbonate de soude : Si vous buvez chaque jour un verre d’eau avec deux cuillerées de bicarbonate de soude vous pourrez prévenir la cystite ou réduire ses symptômes. Même si son goût n’est pas très agréable et qu’il faut le consommer à jeun, il s’agit d’un remède très efficace. Ses propriétés empêchent que les bactéries qui provoquent cette infection ne restent sur les parois de l’urètre. 
  • Tisane de bouleau : Cet arbre a d’innombrables propriétés, dont celle antibactérienne et est donc idéal pour traiter la cystite naturellement. Il aide aussi à éviter la rétention d’eau car il est diurétique. Une poignée de feuilles sèches par tasse d’eau bouillante. Laissez quelques minutes pour qu’elle refroidisse, égouttez et buvez. Vous pouvez ajouter une cuillerée de miel pour sucrer et augmenter les pouvoirs du bouleau.
  • L’infusion au thym : Le thym est un puissant antibactérien et un antiviral. Il est donc indiqué de boire une infusion de thym toutes les 4 heures environ. Plongez 20 à 30 g de sommités de thym dans 1 litre d’eau frémissante. Couvrez et laissez infuser 5 à 10 min. Dans une grande tasse, mettre 1 cuillerée à café de miel avec 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de thym à linalol ou à thujanol. Versez l’infusion dans la tasse et mélangez.
  • Les huiles essentielles : Pour accélérer la guérison d’une infection urinaire, ajoutez a un bain chaud 20 gouttes de deux huiles essentielles Eucalyptus et Santal.

 

images (2)

 

Eviter les récidives : 

  • Faire une cure de probiotique après la période de cystite et pendant les périodes à risques ( rapports sexuels fréquents, règles, gros stress, reprise du travail ). A choisir une cure en gélule ou en goutte plus une alimentation adapté.
  • Boire, boire, boire, on ne le répétera jamais assez mais l’eau ( tisanes et thés ) sont le meilleur moyen d’éviter les cystites à répétitions.
  • Les baies de canneberge ou cranberries en anglais, se sont taillé une belle réputation pour prévenir les infections urinaires. De nombreuses études ont montré la capacité de la canneberge à empêcher certaines bactéries (Eschérichia coli et Enterococcus faecalis) de se fixer sur les cellules des voies urinaires. Pour s’assurer de leur efficacité, l’Anses recommande de consommer plus de 36 mg de proanthocyanidines (le principe actif des canneberges) par jour. Cela correspond à 30 grammes de canneberges fraîches ou 500 ml de jus concentré.

 

J’espère que cet article pourra aider certaines d’entres vous à mieux vivre avec ce genre de petits soucis du quotidien, vous pouvez retrouver les sujets tabous dans cette catégorie ainsi qu’une catégorie vagina power spécialement pour nous les femmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s